Les secteurs

Restauration à thème : El Rancho accélère son développement

25.10.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

La chaîne de restauration commerciale « tex-mex  » compte passer la barre des 50 unités d'ici à 5 ans. Elle s'installe sur le segment des aires d'autoroutes à la faveur d'un accord avec Total. Son premier pas dans l'univers des concessions.


Lancée en 1992 avec sa première ouverture, la chaîne de restauration commerciale « tex-mex  » El Rancho accélère son développement. Son président fondateur, Laurent Caraux, compte en effet porter le réseau à « 50 unités dans les cinq ans qui viennent  », à comparer à 27 aujourd'hui, dont 17 en propre -la 17e devant ouvrir fin novembre. De fait, El Rancho se sera doté de 7 établissements supplémentaires en l'espace de 18 mois.


Laurent Caraux, dont le plan d'affaires comprend 2 à 3 ouvertures par an, ce « d'abord en propre  », dispose par ailleurs d'un nouveau levier avec la conclusion d'un accord avec le groupe pétrolier Total. A l'occasion du renouvellement à venir de certaines concessions, El Rancho aura la possibilité d'implanter son enseigne dans le cadre de la franchise, Total étant l'opérateur via sa filiale Argédis. Le président fondateur d'El Rancho évalue à « une dizaine  » le nombre de restaurants potentiels, un premier site étant déjà identifié.


Cet axe de développement doit s'accompagner d'une adaptation du concept avec une « carte simplifiée  » de manière à « faciliter le process  », explique Laurent Caraux. En découle une signature nouvelle : El Rancho Express.


Au-delà de cet accord avec Total, l'expansion de la chaîne et de ce concept dans l'univers des concessions n'est pas exclue, avec son éventuelle installation dans les gares et les aéroports.


Dans l'immédiat, son président fondateur constate le rétablissement progressif de son activité, le recul de la fréquentation n'étant plus que de 0,4 % en septembre (par rapport à septembre 2009). Globalement, El Rancho s'achemine toutefois vers une croissance de plus de 20 % des ventes sous enseigne en 2010, avec un total avoisinant 35 millions d'euros, compte tenu de ses dernières ouvertures. « La baisse de la TVA nous a permis de reconquérir de la clientèle partie vers la restauration rapide  », analyse son président, avant d'ajouter : « le client reste sensible au prix  ».

CHRISTOPHE PALIERSE, Les Echos, 21.10.2010
 

Dernières actualités