Les secteurs

Rennes : feu vert controversé à l'ouverture des magasins le dimanche

26.08.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Le préfet d'Ille-et-Vilaine a refusé d'appliquer l'accord négocié entre les partenaires sociaux et les élus du Pays de Rennes qui souhaitaient interdire l'ouverture des surfaces alimentaires le dimanche matin.

Michel Cadot, le préfet d'Ille-et-Vilaine, ne prendra pas d'arrêté d'interdiction d'ouverture dominicale des commerces alimentaires de plus de 700 m 2 de surface. Une décision qui surprend les élus des 65 communes du Pays de Rennes puisqu'ils ont récemment signé un accord avec les partenaires sociaux stipulant l'obligation du repos dans tous les commerces sauf pour l'un des dimanches précédant Noël.

La position du préfet permet donc aux magasins alimentaires de plus de 700 m 2 de surface de vente d'ouvrir leurs portes au grand dam des commerçants de proximité qui étaient jusqu'à présent les seuls à pouvoir travailler ce jour-là. Michel Cadot va à l'encontre des élus locaux, considérant qu'une interdiction reviendrait à priver les entreprises et les salariés qui souhaitent travailler le dimanche d'un droit confirmé par la loi en 2009. De plus, il estime que cette ouverture est justifiée par des motifs de viabilité économique, en écho à l'évolution des rythmes de vie de la population.
Les syndicats de salariés sont évidemment furieux et les élus du Pays de Rennes entendent ne pas en rester là. Honoré Puil, vice-président de Rennes Métropole chargé de l'urbanisme commercial, précise qu' « en autorisant l'ouverture des supermarchés, on pénalise le petit commerce de proximité au bénéfice de la grande distribution. Nous continuerons à agir pour infléchir la position préfectorale ».


Des maires se mobilisent

Déjà, certains maires entendent tout faire pour bloquer les projets d'extension ou d'implantation de supermarchés dont les dirigeants se prononceraient en faveur du travail ce 7 e jour de la semaine. Ils vont également tenter de mobiliser des manifestants qui se posteront devant les commerces récalcitrants. La CCI de Rennes est d'accord avec les élus mais s'attend à ce que plusieurs grandes surfaces alimentaires s'engagent, dès septembre prochain, dans la brèche ouverte.

STANISLAS DU GUERNY, CORRESPONDANT À RENNES, Les Echos le 25/08/11

Dernières actualités