Les secteurs
Analyse

Relations employeurs-salariés : les petites entreprises moins touchées par la crise de confiance

01.12.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

Alors qu'on aurait pu les croire plus fragiles, les PME semblent moins atteintes que les grandes entreprises par la dégradation du climat de confiance des salariés, d'après un sondage réalisé par TNS Sofres pour Aledia auprès d'un échantillon représentatif de 1005 salariés du privé, d'entreprises publiques et d'administrations, du 14 au 23 octobre.


La tentation est forte de parodier la chanson, mais pourtant le constat semble s'imposer : les petites entreprises connaissent moins la crise que les autres. Ou tout du moins semblent mieux la traverser. « C'est un constat qui traverse l'ensemble de l'étude : le malaise semble particulièrement aigu dans les grandes entreprises », résument les auteurs du sondage. De fait, dans une TPE (moins de 10 salariés), 2 salariés sur 3 (61 % ) estiment que les intérêts des dirigeants et des salariés de leur entreprise vont dans le même sens. A peine 1 sur 4 travaillant dans une grande entreprise partage cet avis. Et, lorsqu'on leur demande s'ils sont satisfaits de leur situation, deux tiers des salariés de TPE répondent par l'affirmative (63 % ), contre à peine plus d'un tiers de ceux des entreprises de plus de 500 salariés (37 % ).


Plus positifs

 

Conséquence logique de ce constat, les salariés de TPE sont plus nombreux à être attachés à leur employeur (41 %, contre 27 % dans une grande entreprise) et à lui faire confiance (36 % contre 21 % ). Tandis que 1 sur 2 estime que ses relations sont « positives » avec son supérieur hiérarchique, contre à peine 1 sur 3 dans une grande entreprise. Et le malaise touche visiblement toutes les catégories de salariés, preuve que les grandes entreprises souvent courtisées par les salariés lorsqu'ils cherchent un emploi ne sont pas nécessairement la meilleure des solutions. Le sondage montre en effet clairement que tant les ouvriers que les cadres se sentent mieux dans une petite structure. Alors que près de 1 salarié sur 2 (44 % ) d'une grande entreprise dit tirer de la déception de son entreprise, il ne s'en trouve que 1 sur 5 dans les TPE. Presque trente-six ans après sa publication, « Small is Beautiful », le livre d'essai de l'économiste britannique Ernst Friedrich Schumacher est toujours d'actualité.

 C. F., Les Echos, 30.11.2009

Dernières actualités