Les secteurs

Prêt-à-porter : Zara défie la récession en Espagne grâce à son essor accéléré en Asie

26.03.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le numéro un mondial de l’habillement a vu son chiffre d’affaires progresser de 10 % l’an dernier, à 13,8 milliards d’euros. Et son bénéfice net de 12 %. Son développement en Asie, en particulier en Chine, l’a aidé à compenser le ralentissement en Europe.

Malgré la grave crise en Espagne, où il réalise encore un quart de ses ventes, Inditex poursuit son envol avec sa marque vedette Zara. Le groupe de Galice a réussi à compenser le ralentissement en Europe par son offensive en Asie. Son chiffre d’affaires a ainsi progressé de 10 % en 2011, à 13,8 milliards d’euros, selon les chiffres diffusés hier. Même à périmètre comparable, la hausse des ventes atteint 4 %, contre 3 % en 2010. Le bénéfice net, lui, augmente de 12 %, à 1,9 milliard d’euros.

En Chine, où il enregistre une forte croissance, le numéro un mondial de l’habillement a quasiment doublé le nombre de ses magasins l’an dernier pour le porter à 275, avec l’ouverture des premiers Zara Home consacrés à l’univers de la maison. Inditex ne compte pas s’arrêter là. « Nous prévoyons de passer à 425 magasins dans le pays cette année, avec toutes nos marques, et ce dans plus de 50 villes », a précisé hier son président, Pablo Isla, qui a succédé cet été au fondateur de l’entreprise, Amancio Ortega Gaona, l’homme le plus riche d’Espagne. Au total, l’Asie a pesé pour 18 % dans l’activité d’Inditex en 2011, contre 15 % l’année précédente. Le reste se partage entre l’Europe hors Espagne (45 % ) et les Etats-Unis (12 % ).

Internet est un autre canal pour accroître la présence internationale des 8 marques du groupe. Développé tardivement, fin 2010, ce nouveau vecteur commercial prend de l’ampleur. Il concerne aujourd’hui 18 pays européens, auxquels s’ajoutent les Etats-Unis et le Japon depuis septembre. Cette année, le site sera lancé en Chine et en Pologne.

Plus globalement, Inditex compte poursuivre sa stratégie d’ « expansion profitable », comme l’a souligné Pablo Isla. Il entend étendre encore son réseau, déjà impressionnant, de 5.527 magasins dans 49 pays. Car son concept d’une mode abordable correspond aux attentes des consommateurs. Le spécialiste de l’habillement prévoit ainsi entre 480 à 520 ouvertures dans l’année. Il a inauguré la semaine dernière à New York sur la 5 e Avenue son plus grand navire amiral au monde, sur 3 niveaux, employant 450 salariés.

Inditex a créé plus de 9.000 emplois en 2011, portant l’effectif à 109.500 salariés. Il est moins pénalisé que ses rivaux par la hausse des coûts de main-d’oeuvre, très nette en Asie, car il n’y réalise qu’un tiers de sa production. L’essentiel sort toujours d’Espagne et du Portugal. Le groupe prévoit d’agrandir cette année son site en Galice.


Dominique CHAPUIS, Les Echos, 22/03/2012

Dernières actualités