Les secteurs

Prêt-à-porter : Vivarte cherche un nouveau souffle avec l'ex-patron de Lancel

06.07.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

En janvier, Georges Plassat quittait la présidence de Vivarte sous un concert de louanges. Le groupe aux 22 marques (d’André à Naf Naf en passant par La Halle aux Chaussures) et aux 4.700 magasins spécialisés dans l’équipement de la personne affichait il est vrai des ratios défiant toute concurrence avec 450 millions d’euros de résultat opérationnel pour 3,2 milliards de chiffre d’affaires. Mais en quelques mois le vent a tourné et Vivarte, qui a subi la chute du marché français du textile qui en avril enregistré un cruel - 10 %, veut se doter de nouvelles orientations stratégiques. C’est le sens de la nomination hier à sa présidence de Marc Lelandais, l’ancien patron de Lancel. La succession de Georges Plassat assurée par Antoine Metzger, qui reste administrateur, se sera finalement résumée à un intérim de six mois.

Ainsi en ont décidé Charterhouse et ses coactionnaires, Chequers Capital et Sagard, qui annoncent par ailleurs une évolution de la gouvernance avec un passage du conseil d’administration au directoire (dévolu à Marc Lelandais) et au conseil de surveillance. «  Marc Lelandais supervisera directement les enseignes et les marques de centre-ville et les activités de prêt-à-porter périphérie », indiquent les investisseurs dans un communiqué. Selon nos informations, l’objectif est de gonfler l’offre mode et accessoire des marques du portefeuille, d’optimiser la gestion du parc de points de vente en rebattant les cartes des implantations des enseignes, et de développer les services et la relation client sur Internet. En somme, comme l’indique le texte publié hier, il s’agit de « dégager de nouvelles perspectives pour le groupe ». De là à dire que Georges Plassat est parti au bon moment... Sous sa direction, Vivarte « a probablement serré les écrous à tous les étages et les marges de manoeuvre restant à son successeur sont probablement réduites », a indiqué un consultant spécialisé à l’AFP.


Philippe BERTRAND, Les Echos, le 03/07/2012

Dernières actualités