Les secteurs

Prêt-à-porter : Vicomte A ouvre son capital pour accélérer son développement

23.01.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

La jeune marque de polos Vicomte A fait entrer CM-CIC dans son capital. Elle va plus que doubler ses boutiques dans les trois ans, en misant sur l’international.

La marque Vicomte A, connue pour ses polos bicolores, franchit un nouveau cap. La jeune entreprise familiale, fondée en 2005 par Arthur de Soultrait (31 ans), a ouvert son capital à CM-CIC Capital Finance. Le spécialiste du capital développement prend une participation minoritaire dans la société, dont il n’a pas souhaité préciser la part. Ce qui va permettre à Vicomte A d’investir pour ouvrir des boutiques, notamment à l’international. La société, dont le chiffre d’affaires s’élève à 17,5 millions d’euros (+ 10 % en 2013), va disposer pour cela d’une enveloppe de 5 millions d’euros sur trois ans.

Aujourd’hui, elle compte un réseau de 37 points de vente (dont 8 en propre) et est distribuée dans 350 magasins dans une trentaine de pays. « L’objectif est d’avoir de 80 à 100 boutiques dans les trois ans, dont 40 % en propre, afin de maîtriser notre image et nos marges », précise Arthur de Soultrait. Un vrai changement d’échelle pour la griffe colorée et décalée. Vicomte A, qui en plus des polos propose des lignes complètes pour habiller l’homme, prévoit déjà une ouverture à New York au printemps, et deux inaugurations à Paris (75) d’ici à la fin de l’année.

Déjà présent en Asie

Un partenariat avec un groupe chinois est aussi à l’étude pour développer des magasins à l’enseigne en Chine, où la marque est présente via des corners. «  Notre ambition est de faire passer nos ventes à l’international de 15 % aujourd’hui à 40 % d’ici à 2018 », indique Eric de Soultrait, le père du fondateur, qui épaule son fils dans l’entreprise. Après la France, le Japon est le premier marché de la jeune marque.

C’est le soutien de CM-CIC qui va donc permettre à Vicomte A de passer à la vitesse supérieure. Le nouvel actionnaire insiste sur la capacité de la société à «  être rentable depuis sa création », et ce malgré la crise, et salue «  le pragmatisme familial ». «  Il s’agit de gens soudés, avec une vision du marché et qui savent s’entourer de professionnels pour mettre en oeuvre un plan de développement ambitieux, mais réaliste », souligne Cyril Serratrice, son directeur. Après l’arrivée du styliste et tailleur londonien James Harvey-Kelly en 2012, Vicomte A va continuer à renforcer son équipe, en faisant appel à des gens d’expérience. La société vient de recruter pour s’occuper de l’export Costantino Costa qui a travaillé chez Benetton et La Martina, le fournisseur de l’équipe de polo argentine.

Vicomte A est en discussion avec un spécialiste du secteur du luxe pour étoffer sa gestion. Enfin, grande première, la griffe, qui compte parmi ses clientes Pippa Middleton, une amie d’Arthur de Soultrait, va défiler pour la première fois à l’occasion de la prochaine Fashion Week à Paris dans son showroom.

Dominique CHAPUIS, Les Echos, 16/01/2014

Dernières actualités