Les secteurs

Prêt-à-porter : Uniqlo souhaite ouvrir un troisième magasin à Paris

29.12.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Fast Retailing, propriétaire de la marque japonaise, souhaite s’installer dans le quartier du Marais. Mais le groupe doit encore obtenir le feu vert de la ville de Paris, ce qui peut prendre du temps.

Et de trois. Uniqlo, le géant japonais de l’habillement (groupe Fast Retailing), espère avoir enfin trouvé une nouvelle adresse dans Paris, pour ouvrir son troisième magasin français. Le groupe est intéressé par le bâtiment de la Société des Cendres, rue des Francs-Bourgeois, dans le Marais, a révélé le « Journal du Textile ». Uniqlo avait d’abord « lorgné un emplacement sur les Champs-Elysées, mais le local visé a finalement été emporté par Banana Republic (Gap) ».

L’immeuble du Marais, construit au XIX e siècle, tient à la fois de l’hôtel particulier et de l’usine. Jusqu’en 2002, c’est là qu’étaient traitées les poussières et autres limailles des bijoutiers et joailliers, afin de récupérer l’or ou l’argent contenus dans les déchets. Les machines sont encore sur place. Et la fière cheminée de brique rouge domine le quartier.

Avant de transformer l’endroit en boutique chic, Uniqlo doit encore obtenir le feu vert de la commission départementale de l’aménagement commercial de Paris, composée en majorité d’élus locaux. Ce qui est loin d’être acquis. Aux Champs-Elysées, H&M a dû patienter près de cinq ans pour décrocher son sésame.


Un concept réussi

Cela fait des mois que l’enseigne nippone s’est mise en quête d’une nouvelle implantation. Au total, elle veut ouvrir de 5 à 10 magasins supplémentaires à Paris. Car le succès de son vaisseau amiral de l’Opéra, ouvert il y a deux ans, témoigne de la justesse de son concept, surtout en période de crise : des vêtements basiques, peu liés à la mode, avec un bon rapport qualité-prix.


« Ce point de vente a été profitable dès la première année, malgré les lourds investissements », indiquait le groupe il y a quelques mois . Mieux, il s’est hissé parmi les cinq premiers de la marque en termes de ventes. En juin, le groupe japonais a ouvert une deuxième boutique à la Défense.

Uniqlo, qui réalise encore 73 % de son activité dans l’archipel nippon, fait en effet de l’expansion internationale sa priorité pour relancer son chiffre d’affaires. En octobre, le géant de l’habillement a inauguré à New York ses deux plus grands magasins dans le monde. Il prévoit en 2012 une centaine de boutiques supplémentaires hors du Japon, notamment en Chine, en Corée du Sud, à Singapour, etc. L’ambition de son fondateur, Tadashi Yanai, est de devenir un des leaders mondiaux du secteur face à l’espagnol Zara (Inditex) et au suédois H&M.


Dominique CHAPUIS, Les Echos, 26/12/2011

Dernières actualités