Les secteurs

Prêt-à-porter : Cache Cache fait le pari des mégastores

25.04.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe Beaumanoir va créer des espaces beauté pour Flormar, une marque d’Yves Rocher.

Le groupe Beaumanoir cherche à réinventer un nouveau modèle de magasin pour contrer la crise dans l’habillement. Sa marque de mode à petits prix, Cache Cache, est désormais vendue dans le même espace que ses deux griffes soeurs, Bonobo (jeans) et Patrice Bréal, qui vise les 35 à 45 ans. Ce qui permet au distributeur breton d’ouvrir des points de vente de 1 500 m2 contre 200 m2 pour une seule marque. Un vrai changement d’échelle. « C’est très porteur car nous sommes plus visibles et ainsi capables de rivaliser avec des concurrents internationaux, comme Primark ou Forever 21 », affirme Jérôme Drianno, le directeur général de Cache Cache.

Une centaine de ces « mégastores » ont déjà été ouverts en France sur ce modèle, dont le plus grand à Dinan (22) en décembre. Dans cette ville, le regroupement a permis à chaque marque de quasiment doubler ses ventes. Autre avantage de ces grands formats : l’accueil de « collections capsules », comme Oôra, signée par le chanteur M. Pokora. Lancée l’an dernier, « cette marque a atteint les objectifs, indique le dirigeant. Surtout, nous avons pu mesurer que 25 % des acheteuses n’étaient pas celles de Cache Cache. » A partir du 9 mai, c’est la marque de mode parisienne LuluCastagnette qui proposera plus de 35 modèles dans les 1 500 magasins Cache Cache dans le monde. « Oôra, ou Lulu Castagnette permettent d’offrir quelque chose de différent. Dans cet esprit, nous allons aussi proposer des cosmétiques », explique Jérôme Drianno.

Maquillage à petit prix

Cache Cache va développer des espaces beauté réservés à Flormar, une marque d’Yves Rocher. Le groupe a racheté en 2012 cette société turque, spécialisée notamment dans le maquillage à petit prix. « Yves Rocher cherchait un moyen de faire connaître Flormar, qui est une marque d’origine italienne dans l’Hexagone. D’où l’idée de ce partenariat », reprend le directeur général. Huit magasins lui ont déjà réservé des espaces pour ses 1 500 références de vernis ou autres rouges à lèvres. La moitié des 500 points de vente Cache Cache en France pourraient l’accueillir.

Etam va proposer une expérience similaire en septembre dans ses boutiques, avec le lancement de cosmétiques sur le thème de la « beauty thérapie » (maquillage, produits de bain). Toute la distribution est en quête de nouveaux concepts. La fréquentation des enseignes a reculé de l’ordre de 5 % l’an dernier, sous l’effet de la crise, de la baisse du pouvoir d’achat, mais aussi du développement des ventes sur le Net. Une tendance de fond.

À noter

Beaumanoir a réalisé un chiffre d'affaires de 1,3 milliard d'euros en 2013.

Dominique CHAPUIS, Les Echos, le 24/04/2014.

Dernières actualités