Les secteurs

Prêt-à-porter : Armor Lux s'étend pour concevoir ses uniformes

31.12.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Le spécialiste du prêt-à-porter s'est engagé dans les vêtements d'image pour les entreprises, un créneau qui réclame d'importants moyens de logistique. Un premier ensemble de 6.000 mètres carrés est prévu à Quimper. Il sera vite suivi d'un second.


Les tenues des contrôleurs de la SNCF, les uniformes de la Police nationale, les vêtements des personnels de La Poste… Armor Lux, spécialiste breton du prêt-à-porter, s'oriente vers la fabrication des vêtements d'image pour les entreprises. Un créneau qui représente 40 % de ses activités, et qui, selon son PDG Jean-Guy Le Floc'h, nécessite « des surfaces de logistique importantes ». Le groupe vient donc d'obtenir un permis de construire un bâtiment de 6.000 m² près de son usine quimpéroise où se situe également son siège social. Près de 4 millions d'euros vont être investis dans cet ensemble qui sera opérationnel dans une année. « D'ici à quelques mois, nous engagerons la construction d'un second bâtiment d'une surface identique au premier. A plus long terme, il est prévu un troisième centre de logistique », explique le PDG. Le groupe se charge de la fabrication de l'ensemble des modèles aux mensurations de chacune des personnes concernées et prend en charge la logistique pour une livraison effectuée auprès des salariés.


Supermarchés de périphérie

La croissance des activités d'Armor Lux, qui aura réalisé 85 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2010 contre 73 millions d'euros en 2009, passe également par le développement de ses gammes de vêtements pour hommes, femmes et enfants souvent d'inspiration marine. Ils sont distribués par des détaillants indépendants, mais aussi dans les 35 boutiques dont le groupe est le propriétaire. Armor Lux possède également de véritables supermarchés de périphérie dont il est l'unique investisseur. « Le dixième sera ouvert en septembre prochain à Plaisir dans les Yvelines sur 1.500 m² et moyennant 3 millions d'euros de travaux », poursuit Jean-Guy Le Floc'h. Dans ces grands magasins de périphérie, le groupe de textile ajoute à ses propres gammes des produits régionaux de négoce dans l'épicerie fine, l'édition et les objets de décoration d'inspiration bretonne. Ces différents projets vont générer des emplois supplémentaires chez Armor Lux qui table sur le recrutement d'une trentaine de personnes à court terme pour compléter son effectif composé de 600 salariés. « Nos marques et nos gammes nous ont permis de passer à côté de la crise, nos produits représentent auprès du public une valeur sûre », conclut le PDG.


Stanislas Du Guerny, Les Echos, 29.12.2010
CORRESPONDANT À RENNES

 

Dernières actualités