Les secteurs

Pomme de Pain se focalise sur la franchise

06.11.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

En présentant, mercredi à Cergy (Val d'Oise), sa nouvelle génération de « sandwich café », le directeur général de Pomme de Pain, Pascal Humblot, a levé un coin de voile sur les nouveaux axes de développement de la chaîne. Au-delà de la présentation de ce concept, au cadre bien plus convivial, le dirigeant a indiqué que le réseau (106 établissements fin 2009, dont 69 détenus en propre), s'achemine vers une diversification de la taille de ses établissements. Malgré la « sinistrose » qui persiste dans le secteur de la restauration commerciale, et le devenir capitalistique de la société (contrôlée depuis 2004 par le fonds Acto) toujours en suspens, l'objectif est de faciliter le développement en franchise. Il s'agit aussi de mieux faire face à l'expansion rapide de son concurrent Subway.
Pomme de Pain, qui ouvrira au printemps prochain à Saran (Loiret) son premier restaurant en solo, « planche » activement sur un format (réduit) de 70 mètres carré, qui réduira de moitié le coût d'installation. Afin d'encourager les vocations, une révision du modèle économique pour les franchisés est à l'étude. La direction compte rééquilibrer, à 50-50, le poids dans le réseau des établissement en propre avec la franchise d'ici à deux ans. Pour 2010 - comme cette année -, 12 ouvertures sont annoncées, dont 2 seulement en succursale.


Bons scores en centre-ville

Selon Pascal Humblot, la chaîne peut compter potentiellement 300 à 350 unités. Mais, admet le dirigeant, le rythme d'expansion dépendra surtout d'une reprise qu'il espère courant 2010. Illustration des temps plus difficiles, son volume d'affaires sous enseigne devrait atteindre 63 millions d'euros cette année, en progression de 2,4 % par rapport à 2008 mais de seulement 0,5 % à périmètre comparable. La baisse d'activité, constatée depuis près d'un an, persiste malgré les efforts commerciaux liés à la baisse de la TVA sur le service à table. La fréquentation a diminué, à ce stade, de l'ordre de 4 %, principalement sur les déjeuners (- 6 % ) et surtout dans les centres commerciaux (- 6 % à - 6,5 % ). A contrario, l'activité se tient bien en centre-ville et plus encore dans les lieux de mobilité (aéroports, gares, etc.), à + 10 % ).
Le directeur général de Pomme de Pain admet enfin qu'un redémarrage pourrait être de nature à relancer le processus de cession, suspendu avant l'été.

C. P., Les Echos le 05/11/09

Dernières actualités