Les secteurs

Plan de relance : Oséo seconde l’Etat dans l’aide aux entreprises

23.08.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

Un peu plus de 13 milliards d'euros ont été mis à disposition. Sur ce total, 3,7 milliards tiennent aux 550 chantiers mis en oeuvre et 6,8 milliards aux mesures fiscales consenties aux entreprises.

Les ministres commencent à publier leur agenda de rentrée. Mercredi, le ministre chargé de la Mise en oeuvre du plan de relance, Patrick Devedjian, précisera où en est l'effort exceptionnel d'investissement des pouvoirs publics. L'investissement direct de l'Etat passe principalement par la mise en œuvre des 1.000 chantiers annoncés par le chef de l'Etat. Au printemps, un peu moins de 500 d'entre eux étaient en route. Mi-août, on en comptait une cinquantaine de plus, parmi lesquels le financement d'un tronçon supplémentaire de l'A750 près de Montpellier (18,9 millions) ou bien encore des travaux de rénovation de Notre-Dame de Paris. Mais si la liste des chantiers s'allonge, du côté du financement, les choses vont à un autre rythme. Sur les 13,4 milliards d'euros mis à disposition, 3,7 milliards sont directement imputables aux 550 chantiers mis en œuvre. Mais les sommes réellement payées aux entreprises privées chargées de ces chantiers sont encore à la traîne : 16 % (soit 610 millions d'euros) du montant total au 20 juin, selon le bilan dressé début juillet par l'Elysée. Et sur les 4 milliards d'euros d'investissements demandés aux entreprises publiques, 526 millions d'euros étaient payés début juin : 365 millions d'euros pour EDF, 108 millions d'euros pour la SNCF, 41 millions pour la RATP et 12 millions pour La Poste. Cela laisse donc du champ pour les mois à venir.

Les prochains chantiers viendront donc après les soutiens financiers destinés à améliorer la trésorerie. A commencer par la possibilité de se faire rembourser plus rapidement certaines créances détenues par l'Etat. Soit un montant payé estimé, à fin juin, à environ 3,4 milliards pour le crédit impôt recherche et 2,2 milliards pour les reports en arrière de déficits.


Le soutien d'Oséo

Autre soutien, l'action d'Oséo. A la mi-août, 10.000 entreprises avaient obtenu le soutien de cet établissement financier depuis le lancement du plan de relance, permettant de préserver plus de 50.000 emplois. Quelque 3,2 milliards d'euros auraient ainsi été déboursés pour renforcer la trésorerie des entreprises - à hauteur de 1,3 milliard de prêts bancaires garantis - et financer leurs investissements - 1,9 milliard de financements. Ce sont essentiellement des PME qui ont été soutenues, mais, depuis quelques semaines, les entreprises de taille intermédiaire peuvent également bénéficier des soutiens d'Oséo.

C. F., Les Echos

Dernières actualités