Les secteurs

Pharmacies : l'accord sur la rémunération est finalisé

01.04.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

C’est maintenant certain, les pharmaciens ne seront plus payés exclusivement en fonction du nombre de boîtes de médicaments qu’ils vendent et de leur prix. Comme les médecins, ils toucheront aussi des honoraires qui tiendront compte du nombre d’ordonnances qu’ils exécutent, ainsi que d’objectifs à atteindre sur la prévention des risques médicamenteux ou la surveillance du traitement des patients asthmatiques. Invisible pour l’assuré, cette révolution dans la rémunération des pharmaciens est inscrite dans un accord, finalisé hier, entre la Sécurité sociale et les trois syndicats de la profession. « Ce projet de convention répond au souhait des pharmaciens eux-mêmes de ne plus dépendre exclusivement de la marge sur les médicaments », se félicite Frédéric Van Roekeghem, le directeur de l’assurance-maladie. Ce mode de rémunération les pénalise, car le gouvernement baisse régulièrement les prix et la consommation ne progresse presque plus.


Nouveaux revenus

Le projet de convention prévoit que les nouveaux modes de rémunération représenteront, dans cinq ans, 25 % des revenus des officines, avec une première étape à 12,5 % dès la première année. La marge sur le médicament représentera donc toujours la grande majorité des revenus. Les modalités précises de l’accord, qui ne doit pas engendrer de dépense supplémentaire pour l’assurance-maladie, sont renvoyées à un avenant à l’automne. Il tiendra compte des baisses de prix décidées par le prochain gouvernement pour 2013. Les pharmaciens se sont aussi engagés sur une progression de la délivrance des génériques.


Vincent COLLEN, Les Echos, 30/03/2012

Dernières actualités