Les secteurs

Parfumerie : Marionnaud veut rajeunir ses boutiques

22.05.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

L’enseigne aura rénové ses 545 parfumeries françaises d’ici à 2015. Elle veut combler son retard sur Sephora.

Marionnaud mise sur la rénovation de ses magasins pour rattraper Sephora dans l’Hexagone. D’ici à 2015, les 545 parfumeries françaises du groupe devraient ainsi avoir retrouvé une nouvelle jeunesse. « Notre objectif est de rejoindre Sephora au plan national et de nous rapprocher aussi de Douglas en Europe, une fois notre projet parvenu à son terme en 2015 », a expliqué William Koeberlé, directeur général France, au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue vendredi à Strasbourg, première ville de France dont tous les magasins de l’enseigne ont été rénovés. Discrète, la société refuse de communiquer le montant des investissements consentis. Mais le nombre de magasins ciblés témoigne des ambitions de son propriétaire, le groupe chinois Watson, lui-même filiale d’Hutchinson-Wampoa.

Dans un marché français en baisse de 1 % en 2012, Marionnaud affirme rester en croissance, malgré les périodes de fermeture liées aux travaux de rénovation dans les magasins. L’enseigne a réalisé un chiffre d’affaires de 1,1 milliard d’euros en Europe, dont 722 millions en France, contre 1,1 milliard pour Sephora dans l’Hexagone et 680 millions pour Nocibé.

Développement de l’offre Internet

Le parfumeur reste fidèle à sa stratégie de magasins de taille réduite, les deux tiers des points de vente étant d’une surface inférieure à 100 m2 et tous détenus en propre : « Nos différenciations portent sur notre concept de magasin de proximité, avec une clientèle que nous cherchons à fidéliser au maximum, grâce à une relation personnalisée avec les vendeuses, ainsi que sur nos instituts de beauté, que l’on trouve dans près de la moitié des magasins », souligne Eileen Yeo, codirectrice générale France. Des produits en marque propre permettent à l’enseigne de proposer une offre d’entrée de gamme susceptible d’attirer une clientèle plus large que la parfumerie traditionnelle. Mais il n’est pas prévu que cette gamme dépasse 10 % du chiffre d’affaires.

Marionnaud investit aussi dans le développement de l’offre Internet : « Nous sommes les premiers de notre segment à proposer l’achat sur le site et la récupération possible des articles en magasin », indique Fabrice Obenans, directeur marketing. Racheté en 2005 par le groupe Watson, Marionnaud emploie 3.650 salariés en France et environ 7.000 dans toute l’Europe.

Didier BONNET, Les Echos, 21/05/2013

Dernières actualités