Mode : le suédois H&M ouvre entre 10 et 15 magasins par an en France

13.11.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

L’enseigne de prêt-à-porter H&M vient d’inaugurer un nouveau magasin amiral à Paris (75). La France est son troisième marché dans le monde, avec 190 points de vente.

Alexander Wang a déchaîné les passions des fashionistas dans les magasins H&M. Après Karl Lagerfeld, Stella McCartney ou Isabel Marant, le jeune styliste new-yorkais, directeur artistique de Balenciaga, a dessiné une collection pour le géant suédois, alliant sport et mode, avec des vêtements techniques. Seuls 11 magasins en France sur les 190 de H&M ont été sélectionnés pour vendre ces pièces uniques.

C’est le cas de la nouvelle boutique du spécialiste de la mode à petit prix à Saint-Germain-des-Prés (2 500 mètres carrés), la dixième ouverte cette année dans l’Hexagone, avec 86 salariés, dont 60 embauches. Une autre est prévue à Arcachon d’ici à fin novembre.

« Malgré la crise, nous n’avons pas ralenti les inaugurations, souligne Thomas Lourenço, le directeur général France de H&M. Depuis notre implantation en 1998, nous avons ouvert entre 10 et 15 magasins par an. » La France est un marché clef pour l’enseigne : il est le troisième dans le monde, après l’Allemagne et les Etats-Unis, avec 1,2 milliard d’euros de ventes en 2013, soit une hausse de 7 %. « A nombre de magasins comparable, nous avons aussi été en croissance l’an dernier », indique le dirigeant, sans préciser de chiffre.

« Amélioration de l’offre »

Pour soutenir son activité, le deuxième groupe mondial d’habillement, derrière Inditex, (Zara) poursuit son expansion, en visant depuis trois ans les villes moyennes, comme Mont-de-Marsan (40) en 2014, Dax (40), Vichy (03) ou La Rochelle (17) l’an prochain.

« Depuis cette année, nous misons sur des points de vente plus grands, entre 1 500 et 2 000 mètres carrés dans ces villes, pour présenter l’ensemble de notre offre, femmes, hommes et enfants. Cela nous permet aussi de décliner nos nouveaux concepts », reprend Thomas Lourenço.

L’enseigne mise notamment sur un assortiment plus large de ses collections de chaussures ou de ses lignes pour le sport, selon la localisation des points de vente. La nouvelle boutique de Saint-Germain-des-Prés propose, par exemple, un espace « Trend », dédié à une mode plus pointue.

Cette constante « amélioration de l’offre » permet, selon son dirigeant, de stimuler la fréquentation. « Le marché est très difficile, mais nos clients ont confiance dans la marque. Ils savent que, pour un prix abordable, ils vont avoir un produit de qualité, fabriqué dans des conditions éthiques », assure Thomas Lourenço. L’enseigne travaille avec environ 900 fournisseurs, dont 80 % en Asie et le reste en Europe. En France, le groupe suédois mise aussi sur son autre marque, Other Stories, plus haut de gamme et très mode. « Très satisfait » des résultats de sa première boutique inaugurée au printemps 2013 à Paris, une deuxième ouvre mi-novembre encore dans la capitale.

Dominique CHAPUIS, Les Echos, le 7/11/2014

 

Dernières actualités