Mode : Kiabi Kids, cheval de Troie de Kiabi en centre-ville

07.12.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Kiabi Kids permet à l’enseigne de prêt-à-porter d’investir les centres commerciaux urbains.

Kiabi, l’enseigne de la mode à petits prix, ouvre aujourd’hui à Angers (49) dans le centre commercial Espace Anjou et demain à Rouen (76), centre commercial Saint-Sever, son nouveau concept Kiabi Kids entièrement dédié aux enfants de 0 à 16 ans.

Ce nouveau format, imaginé par l’agence de design Malherbe, propose sur 800 mètres carrés dans une ambiance très ludique près de 4.700 références (bébé, enfants et adolescents), jouant avec tous les codes de l’enfance, comme ce mural de chaises d’écolier pour présenter les gammes de pièces de hauts. Il a été conçu en véritable parcours ludique et coloré avec aires de jeux équipées notamment de toboggan, têtes de gondole décorées de petits animaux, rayons aménagés à hauteur d’enfant ou encore corners dédiés aux pyjamas.

Un pyjama pour apprendre à lire

Kiabi y présente là également ses dernières innovations telles que le pyjebook, ce pyjama connecté qui permet en passant votre tablette ou smarphone sur une des icônes imprimées sur le pantalon de faire apparaître sur votre « device » une des six histoires proposées (après avoir bien sûr téléchargé l’application) ou encore les jeans ultra-résistants et déperlants.

Un premier prototype, pas totalement abouti, avait ouvert en avril dernier au sein du centre commercial Qwartz à Villeneuve-la-Garenne (92) en région parisienne, où d’ailleurs un troisième est déjà prévu en janvier prochain dans le centre O’Parinor à Aulnay-sous-Bois (93), là aussi dans un centre commercial urbain.

Aller vers le chaland

Car la finalité de Kiabi, une enseigne qu’on ne trouvait jusque-là qu’en périphérie des villes, est bien d’investir - comme l’enseigne l’avait annoncé en septembre dernier - ces lieux de chalandise de centre-ville, afin de capter de nouveaux clients. D’où la présence dans le magasin de bornes, où toutes les références hommes et femmes sont également disponibles, avec la possibilité de points relais sur place.

La volonté de l’enseigne est bien de partir à la conquête de « ces clientes qui ne passent jamais à côté d’un Kiabi », avait indiqué en septembre dernier Jean-Christophe Garbino, le directeur général de l’enseigne.

Nicole BUYSE, Les Echos, le 27/11/2014


 

Dernières actualités