McDonald's ferme près de la moitié de ses restaurants en Inde

2017-08-30T14:50:00+02:00

30.08.2017, 


imprimer

Ces fermetures résultent d’un conflit avec un partenaire local. La chaîne de fast-food américaine s’est faite doubler par Domino’s Pizza dans le pays.

Sur 400 restaurants, répartis dans 65 villes, 169 restaurants McDonald’s vont être fermés en Inde. La chaîne américaine de fast-food a annoncé qu’elle mettait fin à son accord de franchise avec un partenaire local, Connaught Plaza Restaurants Private Limited (CPRL).

La fermeture soudaine de 40 % des McDo indiens risque de sérieusement raboter les parts de marché de la marque américaine dans ce marché prometteur mais très concurrentiel. « Nous avons été obligés (de mettre fin au partenariat, ndlr) car CPRL a matériellement enfreint les conditions des accords de franchise liés aux restaurants concernés », a justifié McDonald’s India dans un communiqué. Tous les restaurants McDonald’s tenus par CPRL devront cesser leur activité sous quinze jours. Les enseignes du reste du pays, gérées via d’autres filiales, ne seront pas affectées.

Cette séparation met fin à une relation acrimonieuse avec Vikram Bakshi, que McDonald’s avait fait évincer du poste de directeur exécutif de CPRL en 2013. Ce dernier y avait été remis par décision de justice. L’intéressé a indiqué que son entreprise entendait contester la fin de l’accord de franchise devant les tribunaux. « C’est un nouveau comportement méprisant, malhonnête et tyrannique de la part de McDonald’s », a déclaré Vikram Bakshi à l’agence Press Trust of India.

Déjà 43 McDonald’s fermés depuis juin

Fin juin, 43 restaurants de New Delhi, détenus à 50/50 avec CPRL, avaient dû fermer leurs portes car la licence sanitaire nécessaire pour leur ouverture n’avait pas été renouvelée depuis le mois de mars. C’est Vikram Bakshi et sa femme, représentant deux des quatre membres du conseil d’administration de la coentreprise, qui avaient pris cette décision.

Vikram Bakshi avait à l’époque déclaré qu’il ne voulait pas être le seul tenu responsable en cas de plaintes des consommateurs. Comme le rappelle le journal local The Economic Times,  qui raconte le conflit en détails, plusieurs problèmes sanitaires ont déjà été recensés ces derniers mois : un ver dans un « McPuff » en janvier, une mouche dans une boîte de sauce, un morceau d’os dans une farce au fromage, un lézard frit dans des frites...

Ces fermetures ont mis du jour au lendemain plus de 1 500 employés au chômage technique. L’enseigne avait à l’époque assuré que ce dérangement n’était que temporaire.


McDonald’s dépassé par Domino’s Pizza

Le géant de la restauration rapide, qui ne propose pas de viande de boeuf ni de porc dans ses hamburgers indiens, va désormais se mettre à la recherche d’un nouvel interlocuteur. Mais ce divorce - au bout de presque vingt ans de partenariat - assombrit son futur dans un marché de la restauration indienne en pleine expansion.

En deux ans, alors que CPRL était occupé par son conflit avec McDonald’s, Domino’s Pizza a devancé le géant des hamburgers. Pizza Hut a également gagné du terrain.

Avec une population de 1,25 milliards d’habitants et une classe moyenne grandissante, l’Inde est un pays qui fait rêver les grandes marques de restauration mondiales. Le marché de la restauration rapide y est actuellement valorisé à 1,5 milliard de dollars et croît d’environ 15 % par an, selon des données de la société de conseil indienne Technopak.

Les Echos (avec AFP), le 21/08/2017

Dernières actualités