Les secteurs

Marché du tourisme à paris : les professionnels retrouvent le sourire

30.08.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Malgré un léger fléchissement de la fréquentation en août, la saison touristique s'annonce largement bénéfique pour les professionnels parisiens. L'émergence de la clientèle chinoise s'accélère.

Les professionnels du tourisme parisien se frottent les mains. Le nombre de visiteurs dans la capitale a crû de 8 % en juillet par rapport à la même période en 2009, selon les chiffres de l'Office de tourisme de Paris. Le mois d'août, qui s'annonce moins favorable, n'empêchera pas la saison de se terminer sur un bilan de fréquentation positif. Août « sera égal ou légèrement inférieur à 2009 », rapporte Paul Roll, le directeur de l'Office de tourisme de Paris, qui publiait hier ses résultats pour le premier semestre 2010. Ceux-ci sont très bons : + 7,3 %  pour le nombre de nuitées et + 12 % pour le nombre de visiteurs. La mauvaise saison d'été 2009, marquée par une fréquentation stable en juillet et en baisse de 3,5 % le mois suivant, elle aussi, est bel et bien enterrée.

Les spécialistes imputent le ralentissement de ces dernières semaines à la baisse du nombre de visiteurs en provenance du Moyen-Orient, ramadan oblige. « Ce sont des populations qui sont surtout habituées à venir en août ; cette année, elles sont venues un peu plus tôt, ou ont écourté leurs vacances », explique Thomas Deschamps, responsable de l'observatoire à l'Office de tourisme.

Les monuments parisiens n'ont pas démérité. Versailles a connu une augmentation de 12 % des visites sur juillet-août, avec 715.000 visiteurs pour le seul château.


36 millions de nuitées sur l'année

Ces chiffres encourageants tiennent à la hausse du nombre de touristes des pays émergents, Chinois et Russes en tête. Le nombre des premiers progresse de 33,6 %  sur l'ensemble du premier semestre, avec 140.000 ressortissants. « Ce pays va même devenir très bientôt la deuxième communauté de touristes derrière les Américains du Nord », ajoute Jean-Bernard Bros, adjoint au maire de Paris en charge du tourisme. A l'Hôtel-de-Ville, on explique cette hausse de l'augmentation par l'essor des vols low-cost et du TGV qui desservent de mieux en mieux la capitale. La ville met aussi en avant l'impact de certaines de ses initiatives qui attirent le touriste, comme Paris-Plages et le Vélib'. « Paris-Plages, qui n'était au départ qu'un rassemblement prévu pour les Parisiens, est devenu un pôle touristique supplémentaire. »

Le nombre de nuitées dans la capitale devrait atteindre 36 millions à la fin de l'année, soit 6 % de plus qu'en 2009 et autant qu'en 2007, une année touristique qui avait laissé un très bon souvenir aux professionnels.


ALI BEKHTAOUI, Les Echos, le 27.08.10

Dernières actualités