Les secteurs

Marché d'occasion : la seconde vie des objets, très mode

04.03.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

L’occasion, la réutilisation, le recyclage... tous se développent dans l’écume de la crise économique. Après la téléphonie mobile qui a vu les sites de revente d’appareils se multiplier, la mode et le textile embrayent le pas. Depuis trois ans, Marks & Spencer s’est allié à l’ONG Oxfam pour proposer à ses clients de rapporter leurs vêtements usagés en échange de coupons d’achat valables chez le distributeur. Bilan : 7 millions de vêtements valorisés, 3 millions de livres pour Oxfam et 55 % des clients qui utilisent le coupon, contre 5 % habituellement dans ce genre d’opération marketing.


Le retour de la fripe

Bata offre lui aussi à ses clients un bon d’achat contre le recyclage des vieilles bottes. Monoprix s’est allié à Emmaüs dans une opération similaire à succès, et Uniqlo a importé la pratique du Japon en Europe. Toujours dans le textile, APC valorise l’histoire des jeans d’occasion en gravant les initiales de leur premier porteur.


Grâce à Internet, les distributeurs jouent de plus en plus la confusion entre vieux et neuf : eBay, la FNAC et Amazon commercialisent sur les mêmes pages les mêmes objets à des âges de leur vie différents. Et de nouveaux sites Web se sont spécialisés dans la revente de vêtements et d’accessoires de mode, comme « Vestiaire collective » ou « Mate mon sac », qui propose également de louer des sacs ou des bijoux de luxe. Moins haut de gamme, les enseignes Hippy Market et Tilt Vintage contribuent également à revaloriser la fripe.


Matthieu QUIRET, Les Echos, 29/02/2012

Dernières actualités