Maison de la literie lance la location avec option d'achat

2017-11-05T14:00:00+02:00

05.11.2017, 


imprimer

Le client paye un loyer mensuel durant six ans, qui varie en fonction de la literie choisie. A l’issue de cette période, il a la possibilité de l’acquérir à 5 % de sa valeur d’achat.

La location de literie avec option d’achat ? C’est désormais possible chez Maison de la literie, qui a lancé le 18 septembre, après une période de test, ce service « inédit dans le secteur », dans ses 300 magasins français.

Avec ce « contrat qualité services » - pour lequel le distributeur a noué un partenariat avec Crédit Agricole Sofinco -, le client peut bénéficier, par exemple, d’une literie d’une valeur de 1 500, 3 000 ou 4 500 euros, moyennant un loyer mensuel de 21, 42 ou 63 euros pendant six ans.

A l’issue de cette période, il a le choix entre acquérir cette literie à 5 % de son prix d’achat, ou revenir en magasin pour renouveler son lit et son matelas, l’enseigne lui remboursant alors cette « valeur résiduelle » de 5 %.

Inspiré de l’automobile

Pierre Elmalek, le directeur général de Maison de la literie, s’est largement inspiré du système en vigueur dans l’automobile. « Aujourd’hui, plus aucun client ne demande le prix total d’une voiture, il veut savoir combien ça va lui coûter chaque mois » pour pouvoir l’utiliser, explique-t-il. En outre, ajoute-t-il, « je suis convaincu que la propriété n’est plus la priorité pour le consommateur. Ce qu’il veut, c’est bien consommer, il veut de la qualité ».

Cette formule de « leasing » a en outre l’avantage, estime le fondateur du groupe - qui fabrique aussi 80 % des produits qu’il vend -, de sortir d’un système de remises à son sens peu lisible. « Avec ce contrat, c’est clair, c’est net ! Il y a un service. Le client a 120 jours d’essai au cours desquels il peut échanger sa literie. Les intérêts ? Il n’y en a pas. De surcroît, il y a un kit d’entretien fourni pour traiter son matelas contre les acariens ou les punaises de lit ».


Attirer les jeunes

Maison de la literie, qui se targue d’un « très bon démarrage » pour son « contrat qualité services », espère ainsi élargir sa clientèle pour la literie moyen-haut de gamme qu’il propose, pas accessible à toutes les bourses, même via un paiement en trois fois sans frais. Sachant qu’au sein de l’enseigne, le panier moyen est de 2 000 euros (il atteint même entre 4 500 et 5 000 euros pour sa déclinaison Maison de la literie prestige).

« Désormais, une clientèle jeune vient chez nous, qui auparavant se dirigeait plutôt vers la grande distribution », assure Pierre Elmalek. Ou vers des sites Internet spécialisés comme Tediber. Grâce à cette formule, des clients disposant déjà d’un bon budget peuvent aussi aller au-delà de ce qu’ils avaient initialement prévu.

Elsa DICHARRY, Les Echos, le 26/10/2017

Dernières actualités