Les secteurs

Logement neuf : les mises en chantier au plus bas

28.05.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

De février à avril, les mises en chantier de logements neufs ont encore diminué 17,6% pour s’établir à 69 925, selon les statistiques du ministère du Logement publiées mardi 27 mai. Sur un an, elles repassent sous le seuil de 320 000 pour le première fois depuis fin 1998.

Pas d’embellie sur le front du logement neuf dont les indicateurs restent dans le rouge. En France, le nombre de mises en chantier de logements a en effet poursuivi son recul au mois d’avril tombant sous le seuil des 320 000 sur un an, au plus bas depuis décembre 1998, et celui des permis de construire, qui renseigne sur les futurs chantiers, s’est lui aussi inscrit en baisse, selon les données publiées mardi 27 mai par le ministère de l’Ecologie et du Développement durable.

Sur les trois mois à fin avril (et en données corrigées des variations saisonnières), les mises en chantier ont baissé de 3,4 % par rapport au trois mois précédents alors que les permis de construire ont reculé de 2,6 %. Sur le seul mois d’avril, la baisse est de 0,6 % pour les mises en chantier et de 0,4 % pour les permis de construire. En données brutes, 22 390 logements ont été mis en chantier le mois dernier et 69 925 sur les trois mois à fin avril, soit 17,6 % de moins par rapport à la même période de 2013.

Sur un an, le nombre de mises en chantier ressort à 316 370, repassant sous le seuil de 320 000 pour le première fois depuis janvier 1999 et se rapprochant du point bas de 283 925 touché en mars 1997, au sortir de la crise immobilière de la fin des années 1990.

Permis de construire, sous la barre des 400 000

Quant au nombre de permis de construire délivrés, il est tombé à 26 614 le mois dernier et à 93 884 sur les trois mois à fin avril, soit 22,8 % de moins que sur la même période de 2013. Sur un an, il s’établit à 392 659, en baisse de 21,5 % par rapport aux douze mois précédents. Il repasse ainsi sous la barre des 400 000 pour la première fois depuis mars 2010. En 2013, 331 867 logements neufs ont été mis en chantier dans l’hexagone, un chiffre en repli de 4,2 % sur un an, bien en deçà de l’objectif gouvernemental -- encore jamais atteint dans l’Hexagone -- d’un demi-million de logements construits par an.

« La construction sombre dans une crise très dure et fausse le jugement sur la croissance dans son ensemble », relève Alexandre Mirlicourtois, économiste à l’institut Xerfi. Il note que sans le BTP, la croissance française ressort à +0,2 % au dernier trimestre 2013 comme au premier trimestre 2014, estimant que « cela remet à leur juste place les jugements définitifs sur une France totalement bloquée ».

Dernières actualités