Les secteurs

Location automobile : Hertz s'offre Dollar Thrifty pour mieux distancer Avis

30.08.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le numéro deux américain consolide sa position derrière Enterprise avec une opération à 2,3 milliards de dollars. Il doit se défaire d’une filiale pour satisfaire la FTC.

Après plus de deux ans d’un long feuilleton, Hertz a mis la main sur son concurrent Dollar Thrifty, confortant ainsi son rang de numéro deux sur le marché américain de la location de voitures. La transaction s’est faite au prix fort : à 87,50 dollars par action, alors que Hertz, dans une première offre qui a échoué en avril 2010, n’avait proposé que 41 dollars par action. Du coup, l’opération se monte à quelque 2,3 milliards de dollars.

Le patron de Hertz, Mark Frissora, a depuis 2007 en tête de reprendre Dollar Thrifty pour se distancer du numéro trois du marché, Avis Budget Group. Ce dernier a lui aussi cherché à mettre la main sur Dollar Thrifty, mais, il y a un an, il a jeté l’éponge et a acquis en octobre 2011 Avis Europe. Lorsque, en juillet dernier, le patron de Hertz a réaffirmé son intérêt pour Dollar Thrifty, le numéro quatre a demandé au candidat de faire une offre ferme ou d’en finir avec un feuilleton qui déstabilisait les employés.

La nouvelle société espère réaliser des synergies de coûts de 160 millions de dollars par an. Selon Chris Brown, éditeur du magazine spécialisé « Auto Rental News », « Hertz va avoir un levier plus puissant pour obtenir de meilleurs prix auprès des constructeurs automobiles. Il va aussi avoir plus de souplesse pour combiner ses flottes, entre la sienne propre, plus orientée vers les clients d’affaires, actifs pendant les jours de semaine, et ceux de Dollar Thrifty, orientés vers les loisirs et, donc, plus pendant le week-end ».

Reste que, avec cette opération, le marché américain atteint un stade de concentration important. Enterprise - qui a distancé tous ses concurrents en 2007 en acquérant Alamo et National -, Hertz et Avis vont désormais contrôler près de 95 % du marché. D’ailleurs, pour satisfaire les inquiétudes de la Federal Trade Commission (FTC), le régulateur antitrust compétent dans le secteur, Hertz accepte de céder sa marque low cost, Advantage, à Franchise Services of North America, allié à Macquarie Capital. Advantage est présent sur le même créneau de location à bas coût que Dollar Thrifty.


Un secteur en plein rebond

Après l’achat de Dollar Thrifty, il y a fort à parier qu’on a atteint le niveau maximal de concentration que le régulateur puisse tolérer. « A partir de maintenant, il n’y a aucune chance que la FTC autorise d’autres mouvements d’ampleur, estime Fred Lowrance, spécialiste du secteur chez Avondale Partners. Pour les consommateurs, je ne suis pas inquiet, toutes les marques des trois acteurs dominants subsistent et continueront à se faire concurrence entre elles. » Pour Chris Brown, « les autres petits acteurs peuvent très bien survivre, ils sont tous positionnés sur des niches, à l’instar de Fox sur les très bas coûts ». On trouve aussi sur le marché une société qui s’appelle « Rent-a-wreck », « louez une épave », dont le concept est assez explicite. Le secteur, qui a beaucoup souffert de la Grande Récession de 2008-2009, rebondit. L’activité a repris et « les sociétés de location profitent de la très bonne tenue du marché des véhicules d’occasion, dont les prix ont augmenté, sachant qu’elles en vendent beaucoup », explique Fred Lowrance.

Un long feuilleton de deux ans

25 avril 2010. Hertz lance une première offre de rachat sur le 4e loueur de voitures américain Dollar Thrifty pour 1,27 milliard de dollars.
2 septembre 2010. Avis Budget fait une contre-offre sur Dollar Thrifty, valorisant le groupe à 1,35 milliard de dollars.
12 septembre 2010. Hertz relève son offre de rachat
sur Dollar Thrifty, valorisant la cible à 1,56 milliard de dollars.
30 septembre 2010. Les actionnaires de Dollar Thrifty rejettent l'offre de Hertz, selon eux sous-valorisée.
9 mai 2011. Hertz relève son offre, valorisant le groupe à 2,24 milliards de dollars.
14 septembre 2011. Avis Budget renonce à acheter Dollar Thrifty.
11 octobre 2011. Dollar Thrifty annonce la fin de son processus de mise en vente.
27 août 2012. Hertz et Dollar Thrifty parviennent à un accord à 2,6 milliards de dollars.


Karl DE MEYER, Les Echos, le 28/08/2012

Dernières actualités