Les secteurs

Les ventes des promoteurs et des constructeurs de maisons individuelles en baisse

31.08.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

Les ventes des promoteurs et des constructeurs de maisons individuelles ont baissé de 23 % au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier. Les mises en chantier correspondantes interviendront en fin d'année et entraîneront une baisse rapide d'activité de la construction.

Le marché des logements neufs pique du nez. Les derniers chiffres ministériels brossent un tableau alarmant avec un recul des ventes totales, promoteurs et constructeurs de maisons individuelles confondus, de 23 % au deuxième trimestre par rapport à la même période l'an dernier. Les ventes de logements en immeubles collectifs ont reculé de 21,8 %  et celles de maisons de 28,5 %. S'agissant des maisons, « c'est à la fois un problème de pénurie de foncier et de financement, analyse Dominique de Sauza, président de l'Union des constructeurs immobiliers (UCI-FFB), dont les membres (700 constructeurs et 200 promoteurs) représentent un tiers du marché total. Le PTZ+ a défavorisé le neuf en zone périurbaine et rurale (la zone C) qui représente 48 % du total de la construction de logements en France et concerne souvent des primo-accédants aux revenus modestes, déjà pénalisés par la remontée des taux d'intérêt. Par ailleurs, avec le Grenelle de l'environnement, il est devenu difficile d'obtenir des terrains pour des maisons individuelles, il y a pénurie. » La chute des ventes d'appartements, elle, est due à la réduction de l'avantage fiscal Scellier au 1 er janvier 2011 et s'amplifiera donc en 2012 avec le nouveau rabot annoncé la semaine dernière et celui devant être dévoilé en septembre (nombre de professionnels anticipent désormais un taux du Scellier de 14 % en 2012, contre 22 % cette année).

Les opérateurs tirent les conséquences de ces ventes en berne : Les mises en vente d'appartements ont baissé de 7,3 % au deuxième trimestre et celles de maisons de 19,2 % . Ceci dans un contexte d'inflation des prix : + 7,7 % au mètre carré pour les appartements et + 1,8 % pour le lot dans les maisons individuelles.
Les autorisations de permis de construire de nouveaux logements (hors résidences) ont, elles, progressé de 11 % entre mai et fin juillet 2011, par rapport à la même période en 2010. Celles pour les maisons ont stagné, les appartements enregistrant un bond de 25 %. Cela n'augure en aucun cas d'un redressement. « Les promoteurs avaient posé l'an dernier des options d'achat de terrains pour répondre à la demande de Scellier et fait les demandes de permis de construire correspondantes, explique le dirigeant du promoteur Nexity, Alain Dinin. D'où la hausse des autorisations délivrées actuellement », le délai entre la demande et l'autorisation allant de six mois à un an. « Mais les ventes de Scellier ayant baissé entre-temps, ces autorisations ne se transformeront pas en mises en chantier », poursuit-il.
En aval de la chaîne, les mises en chantier ont progressé de 9 % sur le deuxième trimestre, reflétant les bonnes ventes sur tous les segments l'an dernier. Il s'écoule en effet en moyenne six à huit mois entre la vente et le démarrage des travaux. Mais vu la baisse des ventes actuelles, « le troisième trimestre sera plat et le quatrième trimestre verra un décrochage à la baisse, plus important pour les appartements », prédit Dominique de Sauza.

MYRIAM CHAUVOT, Les Echos le 31/08/2011

Dernières actualités