Les secteurs

Les nouvelles tendances de l'entrepreneuriat

18.12.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

L'esprit d'entreprise, outil de développement économique ou instrument de justice sociale ? Comment former à l'entrepreneuriat, et à quel âge ? Un forum organisé récemment par EM Lyon a apporté de nouvelles réponses à ces questions.
Pour sa deuxième édition, le World Entrepreneurship Forum, organisé par EM Lyon et KPMG avec le soutien des « Echos », a posé les jalons d'une initiative de longue haleine, à l'échelle mondiale, en matière d'entrepreneuriat. Durant trois jours, les participants, venus du monde entier, ont multiplié propositions et projets. De ce tourbillon d'idées, quatre sujets de débat émergent.
D'abord, une grande question : l'entrepreneuriat doit-il être avant tout créateur de richesses, ou pourvoyeur de justice sociale ? L'idée qui domine est qu'il faut faire converger les deux objectifs, l'économique et le sociétal. Mais sur ce point, un clivage se dessine entre les pays développés et les autres, entre le Nord et le Sud -les premiers voyant dans l'esprit entrepreneurial le moyen de dynamiser l'activité, les seconds mettant l'accent sur le rôle social de l'entrepreneur. « L'entrepreneuriat peut être source de justice et de valeurs sociales», assure ainsi Muhammad Ibrahim, fondateur du Centre for Mass Education in Science, au Bangladesh.
Autre sujet de débat : comment mieux diffuser l'entrepreneuriat ? Comment donner à tous le goût d'entreprendre? Une réponse semble faire l'unanimité : il faut s'y prendre le plus tôt possible. Dès le collège ou le lycée, voire dès l'école primaire. Avec, en filigrane, une remise en question radicale du système éducatif, qui a trop souvent tendance à brimer la créativité et à générer l'ennui chez les élèves.


L'échelon des villes

Sur quel levier s'appuyer pour renforcer l'entrepreneuriat ? Tous les regards se tournent vers les gouvernements. Pour les participants du forum, le niveau d'intervention le plus efficace serait au contraire l'échelon local -celui des villes. Les responsables municipaux, par leur connaissance du terrain, par leur proximité avec les acteurs, sont les plus à même de développer l'entrepreneuriat et l'innovation.
Enfin, l'environnement économique joue un rôle clef dans le dynamisme entrepreneurial. Mais, curieusement, à la fois comme frein et comme moteur. « La crise fournit une quantité incroyable d'opportunités », note Leonard Schlesinger, président de Babson College.
Il n'est pas anodin, en outre, que l'idée de ce forum soit partie de l'Hexagone. D'un pays où l'esprit d'entreprise n'a rien d'une priorité et où il souffre d'un déficit d'image. «L'entrepreneuriat n'est pas seulement une question de business : il peut être un vecteur de transformation de la société », souligne Patrick Molle, directeur général d'EM Lyon.
JEAN-CLAUDE LEWANDOWSKI, Les Echos le 16/12/09

Dernières actualités