Les secteurs

Les loyers des bureaux vont continuer à baisser

11.01.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Les bilans que les professionnels commencent à dresser de l'année 2009 illustrent le marasme de l'immobilier d'entreprise. Sur l'année écoulée, il en ressort quelque 8 milliards d'euros investis dans l'Hexagone, soit - 40 % en un an. Selon le conseil immobilier Cushman & Wakefield, les locaux industriels ont plongé de 63 %, à 600 millions, et les bureaux de 49 %, à 5,3 milliards. Dans le même temps, l'immobilier de commerce a connu lui une insolente progression de 58 % en un an, avec 1,9 milliard d'euros investis (trois transactions de plus de 100 millions pesant à elles seules un tiers du total).

Les chiffres officiels pour l'Ile-de-France (plus des deux tiers du marché et 84 % des bureaux) ont confirmé hier ces tendances en révélant une baisse de 39 % des investissements en immobilier d'entreprise, à 5,2 milliards d'euros, selon l'observatoire Immostat-IPD qui regroupe les quatre grands conseils (BNP Paribas Real Estate, CB Richard Ellis, DTZ et Jones Lang LaSalle). Avec 1,8 million de mètres carrés loués ou vendus aux utilisateurs (- 24 % en un an), la demande de bureaux franciliens a fortement décéléré et l'offre immédiatement disponible a augmenté de 6 % en trois mois, à 3,6 millions de mètres carrés au 31 décembre. Et, souligne CB Richard Ellis, Paris a le record d'Europe du développement de bureaux : 759 000 m2 d'ici à fin 2010. C'est moins qu'en 2009 (1,14 million), mais beaucoup plus que Francfort (389 000 en développement d'ici un an) ou Londres (378 000).


Suroffre quasi généralisée

La suroffre en bureaux règne partout sauf à la Défense et, « face à la remontée de l'offre et du taux de vacance à plus de 7 %, les propriétaires revoient le positionnement loyer de leurs immeubles », commente Laurence Escleine-Dumas chez DTZ. Le loyer des bureaux de seconde main a logiquement baissé, passant de 317 à 311 euros le mètre carré par an (hors taxes et charges), selon Immostat-IPD, et, tous types de biens confondus, « les loyers des bureaux en région parisienne ont globalement reculé de 10 %, estime Richard Malle chez BNP Paribas Real Estate. Ils devraient diminuer à nouveau de 5 % à 10 % en 2010. ». Sauf peut-être dans le quartier parisien des affaires, estime DTZ, qui y prévoit des loyers stables.


Au niveau national, les investissements en immobilier d'entreprise ayant amorcé un redressement depuis six mois, ils pour raient aller en 2010 jusqu'à 10 milliards d'euros, selon BNP Paribas Real Estate. Ce serait plus qu'en 2009, mais bien moins que les 15 milliards par an investis en moyenne depuis dix ans.


MYRIAM CHAUVOT, Les Echos, 08/01/2010

Dernières actualités