Les secteurs

Les distributeurs américains voient s'accélérer le basculement des ventes vers l'e-commerce

23.08.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Au deuxième trimestre 2012, les ventes au détail aux Etats-Unis ont progressé sept fois plus vite sur Internet que globalement, hors ventes automobiles, carburants et alimentation.

Les consommateurs américains ont dépensé quelque 87 milliards de dollars sur la Toile pour leurs achats dans le commerce de détail au deuxième trimestre 2012, soit 16 % de plus que sur la même période un an plus tôt, selon une étude publiée la semaine dernière par comScore, un des leaders mondiaux de la mesure d’audience sur Internet. La croissance a été un peu moins élevée dans le secteur du voyage, avec une hausse de 9 %, à 54 milliards. Comparant ses données avec celles du ministère du Commerce, mesurant les ventes au détail tous secteurs confondus, comScore note un basculement des achats dans les magasins physiques vers les sites marchands. Le chiffre d’affaires de ces derniers aurait ainsi progressé quatre fois plus, voire même sept fois plus hors achats d’automobiles, de carburants et d’alimentation.

Selon comScore, la part de marché de l’e-commerce serait ainsi passée de 7,7 % au deuxième trimestre 2011 à 8,7 % sur cette période en 2012. Et ce sont les ménages aux revenus moyens et bas qui mènent la danse, avec une hausse de 17 % en valeur sur un an pour la première catégorie et de 19 % pour les revenus les plus modestes, tandis que les achats sur Internet des ménages les plus aisés ont progressé de 10 %.


Le succès de la vente flash

Best Buy, le Darty américain en proie à des turbulences managériales et actionnariales, en plus d’un marché difficile qui a vu disparaître il y a quelques mois le numéro deux, Circuit City, est particulièrement exposé à ce mouvement. Les catégories de produits qu’il vend dans ses magasins (télé, hi-fi, vidéo, ordinateurs, supports numériques, etc.) sont, en effet, celles dont les ventes progressent le plus sur la Toile. Les sites du groupe basé à Richfield (Minnesota) s’en tirent d’ailleurs plutôt bien si l’on en croit les mesures de comScore. Ils ont enregistré au deuxième trimestre une croissance de 7 % du nombre moyen mensuel de visiteurs uniques, à 18,3 millions. Loin derrière, néanmoins, de sites généralistes comme Wal-Mart, avec 41,4 millions, de spécialistes comme Apple (47,5 millions) et du géant Amazon (100,4 millions).


Mais ceux qui enregistrent les plus fortes progressions sont les sites de ventes flash, qui font un malheur, comme zulily.com ou woot.com, avec plus de 2 millions de visiteurs uniques en moyenne par mois.


Antoine BOUDET, Les Echos, le 21/08/2012

Dernières actualités