Les secteurs

Les achats sur mobile s'installent dans les habitudes des Français

02.11.2013, source : Les Echos.fr

imprimer

Selon une étude de l'Ifop, un possesseur de smartphone ou de tablette sur trois a déjà franchi le cap. En magasin, en revanche, le paiement sans contact reste méconnu.

L'e-commerce sur téléphone mobile est en pleine ébullition. Le dernier Salon #vad.conext a témoigné de la multitude des nouvelles solutions proposées pour s'adapter à ce support. Mais où en sont vraiment les pratiques du consommateur ? Selon l'étude que l'Ifop vient de réaliser sur le comportement et les attentes des mobinautes avec sa méthodologie Vizmo (intégralement sur mobile), 32 % des possesseurs de smartphone ou de tablette ont déjà effectué un achat en ligne à partir de leur terminal. Une proportion qui n'a plus rien d'anecdotique.

Ces courses relèvent rarement de l'essai sans lendemain, et l'habitude commence à s'installer, jouant sur les vrais compléments par rapport à l'ordinateur. « Les pratiques se développent, portées par la taille des écrans. Et les achats concernent d'abord des biens physiques », constate Christophe Jourdain, directeur général en charge du développement. Surprise en effet, le premier secteur concerné est l'habillement, suivi plus classiquement des voyages, puis, plus surprenant encore, de l'alimentation.

La géolocalisation mal aimée

Si le mouvement du m-commerce est bien enclenché, les enseignes et les marques ont cependant intérêt à utiliser certaines fonctionnalités du mobile avec circonspection. Interrogés par l'Ifop sur la géolocalisation, deux tiers des mobinautes n'acceptent pas qu'une enseigne les contacte grâce à elle, lorsqu'ils passent près d'un magasin. Le tiers restant attend principalement des bons de réduction, voire d'autres avantages en magasin.

Quant au paiement sans contact, il reste méconnu. « Les Français sont conscients qu'il arrive, mais ils ne sont pas très familiarisés avec le sujet. Les plus aguerris ont déjà franchi l'étape de l'achat sur mobile », relève Christophe Jourdain. 15 % des gens ne savent même pas si leur smartphone est ou non équipé de la fonction. En revanche, trois sur quatre jugent qu'il s'agit d'un paiement d'avenir. Mais il va falloir les rassurer sur les questions de sécurité qui les préoccupent.

Clotilde BRIARD, Les Echos, 31/10/2013

Dernières actualités