Les secteurs

Le PDG de Carrefour aimerait se développer plus vite au Brésil

20.08.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

« Pas en vente. » Le PDG de Carrefour, Lars Olofsson, a affirmé que le distributeur français ne négociait pas la cession de sa filiale brésilienne à Wal-Mart. « Ce n'est pas ce que j'ai en tête », a-t-il affirmé au cours d'une visite de quarante-huit heures à São Paulo qui s'est conclue mardi, visite qui suivait celles de nombreux hypermarchés en France. Après avoir rencontré la direction et le personnel de sa filiale, il a répété devant la presse brésilienne ne pas avoir de contact avec la chaîne américaine depuis 2009.

Lars Olofsson a, par ailleurs, confirmé sa volonté de développer Carrefour au Brésil, troisième marché alimentaire mondial. Il a félicité ses équipes au regard des chiffres encourageants, à la fois sur les ventes, en forte progression (+ 3 % en comparable) au premier semestre, et sur la hausse de la rentabilité. Un succès, a-t-il souligné, essentiellement dû à Atacadão, format populaire, qui s'adresse aussi bien aux petits commerçants qu'aux consommateurs et qui représente la moitié des ventes ainsi que les trois quarts des bénéfices du groupe au Brésil.

Revenant sur le projet avorté de fusion de Carrefour Brésil avec Pão de Açucar, la chaîne détenue conjointement par Abilio Diniz et Casino, opération qui aurait vu Diniz devenir actionnaire de Carrefour, Lars Olofsson a indiqué qu'il ne pourrait voir que de façon positive l'arrivée d'un professionnel reconnu et d'une telle expérience de la distribution au sein de l'actionnariat de Carrefour... Et le Suédois de souffler le chaud et le froid en déclarant successivement : « Nous n'avons pas besoin d'un partenaire pour grandir au Brésil », puis « je serais content de grandir plus vite » et enfin « je suis ouvert à tout ce qui peut renforcer le business de Carrefour au Brésil »...

THIERRY OGIER, CORRESPONDANT AU BRÉSIL, Les Echos le 18/08/2011

 

Dernières actualités