Le marché auto français toujours en pleine forme

2017-09-12T17:52:00+02:00

12.09.2017, 


imprimer

En août, il a progressé de 9,42 % sur douze mois, confortant la croissance observée depuis le début de l’année.

En France, le marché automobile ne connaît pas la crise. Le mois d’août s’est en effet achevé sur un bond de 9,42 % par rapport à août 2016, confortant la croissance observée depuis le début de l’année, selon des statistiques publiées vendredi par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

De fait, en cumul sur les huit premiers mois de 2017, le marché progresse dans son ensemble de 4,25 % par rapport à la même période de l’an passé, à 1,39 million d’unités immatriculées.

Alors que 107 455 voitures particulières neuves ont été mises en circulation le mois dernier, le groupe Renault, avec des immatriculations en hausse de 12,3 %, a davantage bénéficié de la tendance que PSA (+7 %), a précisé le CCFA.

Contrairement à ce qui s’était passé en juillet, les deux groupes français ont affiché le mois dernier une performance inférieure à la moyenne du marché depuis janvier. PSA (marques Peugeot, Citroën et DS) voit ainsi ses immatriculations croître de 3,88 % et Renault (voitures au losange et Dacia) de 2,89 %.

PSA et Renault majoritaires

Et les résultats varient selon les marques. Chez PSA, Peugeot s’offre une croissance de 10,78 % sur un an, disant bénéficier du succès de ses SUV (4x4 urbains) 2008, 3008 et 5008, ces deux derniers ayant été renouvelés de fraîche date. Mais Citroën, malgré la montée en puissance de sa nouvelle C3, progresse moins (+1,95 %) que la marque au lion, tandis que l’enseigne aux aspirations haut de gamme DS, faute de nouveautés commercialisées, reste dans le rouge (-5,76 %) sur des volumes de surcroît très faible

Idem chez Renault où la croissance vigoureuse du spécialiste du bas coût Dacia (+21,77 %) éclipse celle  de la marque au losange (+8,74 %).

Reste que les constructeurs français se sont arrogé en août un peu plus de la moitié du marché national : PSA (avec 26,67 % des immatriculations) surclassant toujours en volume son rival (24,09 %), note le CCFA (voir les résultats par constructeurs). Au delà, PSA et Renault monopolisent les neuf premières places du classement par modèle sur la période, la palme revenant à la Renault Clio, suivie des Peugeot 208 et 3008.


Volkswagen devant Toyota

Quid des performances des constructeurs étrangers ? Toujours premier importateur avec 13,03 % du marché en août, le groupe Volkswagen enregistre une hausse de 6,26 % de ses immatriculations, la méforme d’Audi (-1,89 %) n’étant compensée qu’en partie par le succès de Skoda (+32,76 %) et Seat (+10,4 %) dont les gammes se sont elles aussi enrichies de SUV ces derniers mois. La marque Volkswagen gagne quant à elle 6,98 %.

Grâce à une percée de 15,7 % de ses volumes - fruit d’une gamme rajeunie et renforcée par un 4x4 urbain - le spécialiste des hybrides Toyota se hisse à la quatrième place et atteint 5,29 % des immatriculations françaises en août.

Le Japonais dépasse BMW qui, en incluant sa marque Mini, règne sur 4,66 % du marché, ses volumes n’ayant progressé que de 1,69 % le mois dernier.

Sixième en volume avec 4,3 % de part de marché, Nissan, partenaire de Renault, s’offre une croissance explosive de 51,23 % en août, nourrie par l’arrivée récente dans la gamme de la petite Micra qui est fabriquée dans l’usine du groupe au Losange à Flins (Yvelines).

L’italo-américain Fiat-Chrysler affiche lui aussi une grande forme : ses livraisons ont bondi de 17,79 % en août pour atteindre 4,15% du marché, surtout grâce à Fiat (+21,07 %). 

Croissance plus modeste chez Daimler (marques Mercedes et Smart), avec 1,85 % d’immatriculations de plus qu’en août 2016. Le groupe allemand détient 3,94 % du marché.

En revanche Ford, dont les immatriculations ont chuté de 5,67 % le mois dernier (à 3 825 unités) - synonyme d’une part de marché tombée à 3,56 %, fait grise mine. Il fait mieux toutefois, en volume, que General Motors (3 405 unités) dont la marque Opel vient d’être cédée à PSA, et qui prétendait à 3,17 % du marché le mois dernier, avec des livraisons en hausse de 10,23 %.

Jean-Michel GRADT, Les Echos, le 01/09/2017

Dernières actualités