Les secteurs

Le Groupe Flo sort gagnant de la crise, sans triomphalisme

02.08.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Avec un chiffre d'affaires en hausse de 7,6 % à 188,4 millions d'euros, et 5,4 millions de résultat net, le groupe se dirige vers son niveau d'avant-crise.

Le Groupe Flo, propriétaire, entre autres, des enseignes Hippopotamus, Taverne de Maître Kanter ou Tablapizza, a annoncé hier après Bourse ses résultats pour le premier semestre 2010. La reprise amorcée avec un premier trimestre positif, bénéficiaire de 2,1 millions d'euros, contre une perte de 0,9 million sur la même période de 2009, se confirme. Après un deuxième trimestre en progression, le Groupe a dégagé un résultat net de 5,4 millions au 30 juin, contre 1,2 million un an plus tôt. Le chiffre d'affaires s'est établi à 188,4 millions, soit une progression de 7,6 % sur un an (8,7 % à taux de change et périmètre constants).

Groupe Flo était parvenu à remonter la pente en 2009, en dégageant un bénéfice d'exploitation de 5,9 millions, contre une perte de 38,5 millions en 2008, pour un chiffre d'affaires en baisse de 6,4 %, à 389,5 millions. Le groupe avait notamment su tirer parti au cours du deuxième semestre de la baisse de la TVA intervenue le 1 er juillet 2009 pour instaurer un « cercle vertueux ». La direction souligne d'ailleurs aujourd'hui avoir respecté les engagements inscrits dans le « Contrat d'avenir », signé par les professionnels de la restauration avec le gouvernement et qui conditionnait le passage de la TVA à 5,5 % à la promesse de créer de l'emploi, de baisses de prix, d'amélioration de la situation des salariés et d'investissement dans la modernisation des établissements.

Groupe Flo dit être allé « bien au-delà des contreparties négociées avec les pouvoirs publics » et « confirme le succès de cette politique qui a permis de mettre en oeuvre, dans toutes ses marques, un cercle vertueux de baisses de prix, ayant généré une reprise de trafic et permis des augmentations de salaires dès juillet 2009, une reprise des embauches et la mise en place d'une mutuelle accessible à tous ses salariés ».


Un environnement volatil

Le restaurateur n'est cependant pas revenu à son niveau d'avant la crise et compte donc poursuivre ses efforts pour accroître sa marge opérationnelle, actuellement à 13,8 millions d'euros contre 5,1 millions il y a un an, et améliorer son résultat financier toujours négatif, mais en progression, grâce à une réduction de la dette, à - 2,8 millions d'euros, contre - 4,9 millions au 30 juin 2009. Le groupe, propriétaire de 284 restaurants, dont 115 franchisés, avec des implantations dans 14 pays, profitera également de ce regain d'activité pour ouvrir 20 nouveaux restaurants au second semestre, dont 3 en propre. Pour Dominique Giraudier, directeur général du Groupe Flo, « ces résultats supérieurs aux attentes ne doivent pas mener au triomphalisme ; dans un environnement qui reste volatil, il faut être vigilant ». Il rappelle que « le second semestre sera l'occasion de tester de nouvelles formules pour s'adapter à la nouvelle clientèle née de la crise ».

Une clientèle qui a de nouvelles exigences et de nouvelles attentes de prix et de service qui obligent donc à repenser la restauration elle-même, tout en continuant à mener une politique commerciale agressive. Ainsi, le passage des restaurants Bistrot Romain sous enseigne Hippopotamus continuera au second semestre, de même que l'ouverture de restaurants sur autoroute, qui constitue l'un des succès de la société. Groupe Flo espère ainsi un retour à des résultats similaires à début 2008 avant la fin 2012.


J. P., Les Echos, le 30.07.10

Dernières actualités