Les secteurs

Le Crédit Agricole montre à Bruxelles ses forces coopératives

30.10.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Les caisses régionales ouvrent leur congrès bisannuel aujourd’hui à Bruxelles. Un lieu symbolique pour mettre en avant leur modèle coopératif auprès des Européens. Ce sera aussi l’occasion d’accélérer le projet de groupe à dix ans élaboré en 2010.

C’est aujourd’hui à Bruxelles que s’ouvre le congrès bisannuel de la Fédération nationale du Crédit Agricole (FNCA). Quelques centaines de dirigeants des caisses régionales se réunissent non loin du Parlement européen, un lieu hautement symbolique. C’est là en effet que dans quelques semaines devraient être votées les futures règles de solvabilité et de liquidité qui régiront le secteur bancaire européen pour les prochaines années.

Le Crédit Agricole en profitera pour inviter quelques parlementaires et membres de la Commission dans le public ainsi que des responsables d’autres banques coopératives comme le canadien Mouvement Desjardins, le néerlandais Rabobank, ou le japonais Norinchukin afin de participer aux échanges. Des noms peu connus en France qui sont de grandes coopératives bancaires dans leur pays.

L’objectif est de rappeler à tous les spécificités du secteur bancaire coopératif. « Ce modèle qui privilégie le renforcement des outils de l’entreprise pour assurer sa compétitivité et sa pérennité prouve sa modernité. Nous voudrions donc qu’il soit mieux pris en compte, notamment en ce qui concerne les banques coopératives menacées par des réglementations qui ne les reconnaissent pas en tant que telles », explique Dominique Lefebvre, président de la FNCA. Lors du congrès, les caisses régionales se préparent à « affirmer nos responsabilités en tant que leader dans le domaine coopératif. Nous voulons ouvrir un débat en Europe, en France, et aussi entre nous », poursuit ainsi Dominique Lefebvre.

A la conquête de ses sociétaires

Pour peser davantage, le Crédit Agricole est reparti depuis 2010 à la conquête de ses sociétaires. Le groupe devrait compter près de 7 millions de sociétaires sur 21 millions de clients avec une base rajeunie (28 % de moins de 45 ans). Enfin, le congrès servira à mettre en valeur les orientations du projet de groupe défini en 2010 pour les dix prochaines années. Dans un chantier baptisé « Excellence relationnelle 2015 », il compte renforcer la dimension multicanale grâce au système d’information appelé Nice et déployé sur l’ensemble des caisses régionales. Sur l’agriculture et l’agroalimentaire, le groupe va installer des banquiers-conseils dans chaque caisse régionale. En matière de santé et de prévoyance, il s’engage au maintien à domicile d’un million de personnes âgées ou dépendantes d’ici à 2015. Enfin, en matière d’énergie et d’environnement, le Crédit Agricole consacrera une enveloppe de 5 milliards d’euros au financement des énergies renouvelables et des projets liés à l’environnement.

Rejane REIBAUD, Les Echos, 25/10/2012

Dernières actualités