Les secteurs

La reconquête de Carrefour dans l'Hexagone marque le pas

18.06.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Après plusieurs mois consécutifs de gains de part de marché, portés par la dynamique du changement d'enseigne des supermarchés Champion en Carrefour Market, les réseaux du groupe subissent un léger tassement.

Dans l'attente de la présentation, mi-septembre, de la traduction concrète en magasin des chantiers visant à donner une nouvelle dynamique commerciale aux hypermarchés Carrefour en France, et tandis que l'effet « booster » du passage des supermarchés Champion en Carrefour Market tend à s'estomper, les enseignes du numéro deux mondial de la distribution subissent un léger tassement sur leur marché domestique.

Si le distributeur notait encore au premier trimestre une croissance de 0,8 point de la part de marché de ses enseignes Carrefour (et de 0,4 point avec Ed et Dia), à surface comparable, -citant Nielsen -, l'étude mensuelle de Kantar WorldPanel laisse apparaître entre mi-avril et mi-mai, et pour le deuxième mois consécutif, une légère baisse. La part de marché des enseignes du groupe ressort à 23,7 % (hors les magasins de proximité), en recul de 0,4 point sur la même période de l'année précédente, après un retrait de 0,3 point au cours de la période mi-mars à mi-avril.

Un effort réussi sur l'image

Carrefour souligne que le groupe mesure désormais la performance de ses enseignes sur les données à magasins comparables de Nielsen. Le distributeur indique, en outre, que la base de comparaison sur ces périodes est difficile pour les hypermarchés, tandis que la croissance portée par le changement d'enseigne dans les supermarchés s'essoufle.

« Jusqu'à la fin du premier trimestre, les chiffres reflétaient l'impact très positif de ce mouvement, avec une croissance très forte des Carrefour Market par rapport aux Champion l'année précédente », commente un expert du secteur. De fait, la progression de 0,2 point de part de marché sur la période mi-avril mi-mai, à 8,7 %, est la plus faible depuis plus d'un an. Or, dans le même temps, les hypermarchés ont subi sur cette même période un recul sensible de 0,5 point, à 12,6 %, tandis que les magasins maxidiscomptes Ed et Dia (cette dernière enseigne étant appelée à remplacer l'autre) ont encore cédé du terrain, 0,2 point, à 2,4 %.

Ainsi, au tassement continu des hypermarchés, s'ajoute un regain des discounters, qu'il s'agisse de Ed et de Dia ou de Leader Price, d'ailleurs, pointé du doigt par l'étude de Kantar WorldPanel, que « Les Echos » se sont procurée en exclusivité, et la dynamique moindre de Carrefour Market. En outre, souligne un bon connaisseur du dossier, « la part de marché étant exprimée en valeur, Carrefour peut être impacté par le contre-coup de ses opérations promotionnels ». En effet, l'opération PromoLibre, lancée à grand renfort de publicité en mars dernier, génère pour les clients une cagnotte -sur les produits achetés au prix normal-qui, une fois utilisée, se déduit du ticket de caisse et en diminue d'autant le montant.

L'effort de Carrefour n'est pas vain sur son image prix, puisque celle-ci se redresse légèrement, selon Kantar WorldPanel. Moins toutefois que pour Auchan. L'enseigne du groupe Mulliez affiche, en effet, la plus forte progression de l'image prix (+3,1 points) sur l'année, ce qui la positionne deuxième derrière Leclerc, et, logiquement, lui permet d'afficher le meilleur gain de part de marché sur la dernière période.

ANTOINE BOUDET, Les Echos, le 15.06.10
 

Dernières actualités