La consolidation s'accélère dans le secteur du courtage en crédit

2017-12-05T17:47:00+02:00

05.12.2017, 


imprimer

Le groupe Financière CEP, qui a déjà racheté les enseignes Empruntis et Immoprêt, met la main sur ACE Crédit afin de devenir le numéro 1 du courtage en crédit en France devant Cafpi et Meilleurtaux.

Le marché français du courtage en crédit immobilier continue de se consolider et de changer de visage. Le groupe  Financière CEP, via sa filiale Compagnie Européenne de Crédit, a annoncé ce mercredi le rachat de la totalité du capital du courtier en crédit immobilier et assurance-emprunteur ACE Crédit. Avec cette opération, la Compagnie Européenne de Crédit, se positionne comme numéro 1 du secteur devant Cafpi et  Meilleurtaux.

Après avoir mis la main sur ACE Crédit, Compagnie Européenne de Crédit assure en effet représenter un volume de prêts distribués de plus de 10 milliards d'euros en 2017 et une part de marché de près de 13 % en France. De leurs côtés, Cafpi et Meilleurtaux revendiquent respectivement 8 milliards d'euros de crédits traités en 2016. De l'aveu même des professionnels, il est cependant difficile d'avoir une vue précise  du marché  en l'absence de données consolidées et reconnues par tous.

Développer une offre patrimoniale

Fondé en 1995, ACE Crédit avait ouvert son capital en avril 2015, à hauteur de 30 % au fonds Cabestan Capital géré par Edmond de Rothschild Investment Partners. Le courtier revendique près de 80 agences sur tout le territoire français et environ 300 collaborateurs dont un grand nombre de franchisés. Son fondateur, Joël Boumendil, va continuer à diriger la société au sein de Compagnie Européenne de Crédit.

Pour cette dernière, l'acquisition d'ACE Crédit est la quatrième réalisée depuis que sa maison-mère,  dont le processus de vente vient d'être suspendu, a décidé de se diversifier en dehors du courtage en assurances en 2015. Compagnie Européenne de Crédit a d'abord mis la main sur Empruntis à la fin de 2015, puis sur  Immoprêt et  Ceprima en 2016. La société déploie ainsi une stratégie « multi-marques » pour répondre à la diversité de ses clients et mise à la fois sur une offre en agences (au nombre de 293 avec ACE Crédit et Immoprêt notamment) et une solution en ligne (avec Empruntis).


Des ambitions à l'international

« Avec l'acquisition d'ACE Crédit, nous renforçons notre compétence patrimoniale », explique Ulrich Maurel, directeur du développement de Compagnie Européenne de Crédit. Et d'expliquer qu'ACE Crédit, particulièrement implanté en Ile-de-France, réalise des financements relativement importants qui justifient souvent des montages spécifiques. Grâce à cette nouvelle compétence dès l'année prochaine, « nous développerons une offre patrimoniale dans l'ensemble des marques », poursuit Ulrich Maurel.

Compagnie Européenne de Crédit mise également sur ses expertises internes, et notamment celle de la société de logiciels professionnels Alto Informatique et de son courtier-grossiste en assurance-emprunteur Iassure pour faire converger les outils des différentes marques, renforcer la digitalisation et gagner en efficacité. « Notre objectif n'est pas d'avoir une offre 100 % digitale pour tout le monde mais il faut que l'offre digitale inspire toutes les marques », explique Ulrich Maurel. Compagnie Européenne de Crédit réfléchit également à se développer sur le crédit professionnel et le crédit à la consommation.

Même si la société est persuadée que le courtage en crédit va continuer à se développer rapidement dans l'Hexagone, Compagnie Européenne de Crédit ne veut pas cantonner ses ambitions à la France. « Dans les deux ans qui viennent, l'ambition d'être présent en Europe est très très forte, assure Ulrich Maurel. Notre objectif est de répliquer ce qu'on a mis en France avant tout par l'acquisition d'un acteur en ligne ».

Solenn POULLENNEC, Les Echos, le 29/11/2017

Dernières actualités