Les secteurs

L'APCE suggère de renforcer certaines aides aux créateurs

05.11.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Dans un rapport, Philippe Mathot, le directeur général de l'Agence pour la création d'entreprises, propose notamment de renforcer le dispositif de prêt.

La création d'entreprise a le vent en poupe en France, notamment grâce au succès de l'autoentrepreneur. Mais le risque est grand de voir le soufflé retomber dans quelques années. Pour l'éviter, Hervé Novelli, secrétaire d'Etat au Commerce, avait demandé en juillet à Philippe Mathot, directeur général de l'Agence pour la création d'entreprises (APCE) de lui faire des propositions. Le rapport est sur son bureau depuis quelques jours.

Si, sans surprise, Philippe Mathot plaide pour une clarification du paysage institutionnel (mise en place d'une « grande agence de l'entrepreneuriat », d'un portail d'accompagnement des créateurs, etc.), il dénonce aussi certains travers. A commencer par le dispositif Nacre (nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprises) qui serait trop souvent mal ciblé : « Depuis début 2009, cette aide n'a permis qu'à 20.000 projets de voir le jour, dont 40 % seulement par des chômeurs », regrette Philippe Mathot. Il suggère, dans le cadre d'un dispositif Nacre amélioré, de cibler en priorité les demandeurs d'emploi en grande difficulté ou les bénéficiaires de minima sociaux, afin de les aider à se lancer grâce à un prêt à taux zéro et un accompagnement personnalisé durant trois ans.


Elargir le public visé

Le rapport recommande aussi de renforcer le prêt à la création d'entreprise (PCE). Notamment par la suppression du plafond actuel (45.000 euros) du plan de financement total du créateur, mais aussi par l'élargissement de son public. Jusqu'à maintenant, seules les entreprises de moins de trois ans bénéficient du PCE. Il faudrait l'élargir à celles de moins de cinq ans, estime Philippe Mathot. Pour financer ces mesures, il suggère de réorienter certains moyens budgétaires qui font du « saupoudrage » vers l'intitiative économique.
 

Claude FOUQUET, Les Echos, 04/11/10

Dernières actualités