Les secteurs

Jouets : le leader Toys‘R'Us renforce ses positions grâce à Internet

09.12.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

En quelques années, les magasins spécialisés sont devenus les acteurs majeurs du marché du jouet en France, devant la grande distribution alimentaire.


Les magasins spécialisés sont depuis plusieurs années le principal lieu d'achat des Français pour les jeux et les jouets. « Depuis 2004, le rapport entre spécialistes et hypermarchés s'est inversé », explique Jean-Michel Grunberg, le président de la Fédération des commerces spécialistes des jouets et produits de l'enfant, également président du groupe Ludendo (La Grande Récré, Jouetland, Starjouet,…).


Avec 45 % de part de marché en valeur en 2009 selon NPD, ces spécialistes affichaient 4 points de plus que la grande distribution. Le reste se répartit entre les magasins de puériculture, la vente à distance, les grands magasins et les enseignes de sport et bricolage. Au palmarès des enseignes, le leader Toys'R'Us dame ainsi le pion à Carrefour.


Premier d'Europe, le marché français du jouet se singularise par la faible part des achats effectués sur Internet. L'an dernier, 93 % des consommateurs ont ainsi acheté dans un point de vente physique. Dans l'Hexagone, à peine 6 % du chiffre d'affaires du secteur sont réalisés en ligne, alors que la proportion atteint 17 % en Allemagne et 20 % en Grande-Bretagne, pays dans lequel tous les acteurs ont depuis longtemps un site marchand.


Prudence

Noël 2010 pourrait toutefois rebattre les cartes en France. « On s'attend à un grand bouleversement cette année avec l'arrivée du site de Toys'R'Us », confie la société d'études de marché NPD. « Avec nos 42 magasins, nous couvrions 60 % du territoire français. Depuis que le lancement du site, le 9 septembre, nous en couvrons 100 % », résume Gilles Mollard, directeur général de Toys"R"Us France.


Aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre et au Japon, l'ouverture d'un site n'a pas cannibalisé l'activité des magasins Toys'R'Us - c'est davantage le cas entre nouveaux et anciens points de vente. Et la question est aujourd'hui davantage de savoir à qui le leader va prendre des parts de marché en France en s'installant sur la Toile. « Nous sommes numéro un, nous avons une marque forte… Alors notre arrivée sur Internet va vraisemblablement changer les choses », concède Gilles Mollard, tout en se montrant prudent : « Pour cette année, notre objectif est surtout de satisfaire la demande. »


Pour l'heure, Toys'R'Us propose sur son site le même assortiment et la même politique promotionnelle qu'en magasin, mais, l'année prochaine, les gammes seront élargies.


Valérie LANDRIEU, Les Echos, 07.12.2010

Vers une clarification des prix
Les fabricants ont obtenu gain de cause pour clarifier la politique d'affichage des prix des jouets vendus par la grande distribution. Saisie par la Fédération des industries du jouet, la commission d'examen des pratiques commerciales (CEPC) leur a donné raison en octobre. Désormais, les enseignes sont invitées à ne plus faire apparaître le prix de ces articles avec l'avantage déduit grâce à la carte de fidélité. Ce qui pouvait induire en erreur le consommateur, selon la commission.
Cet avis va conduire les distributeurs à revoir leur communication promotionnelle. Saisi par la CEPC, le tribunal de Créteil avait rendu un jugement en ce sens en juin à l'encontre de Leclerc.

Dernières actualités