Les secteurs

Jardinage : Gamm Vert s'offre Delbard et les Jardineries du Terroir

21.04.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Gamm Vert, leader de la jardinerie dans l’Hexagone, est sur le point d’augmenter de 15 % son réseau en mettant la main sur le groupe Nalod’s. Propriétaire des enseignes Delbard et les Jardineries du Terroir, Nalod’s compte 161 points de vente en France et réalise un chiffre d’affaires de 250 millions d’euros. Son réseau viendra s’ajouter aux 1.020 magasins Gamm Vert et au premier site de vente en ligne, plantes-et-jardins.com, qui appartient au géant coopératif InVivo. Le prix de l’opération n’a pas été communiqué.

Cette acquisition va donner du poids à Gamm Vert, tout en diversifiant son offre. Delbard apportera une note plus urbaine et plus haut de gamme. « Nous sommes leader de la jardinerie avec 8 % d’un marché à la veille d’un grand mouvement de consolidation, dont nous voulons être un acteur important », explique Thierry Blandinières, directeur général de InVivo. La jardinerie représente aujourd’hui un marché de l’ordre de 14,5 milliards d’euros et compte des enseignes à forte notoriété, comme Truffaut, qui appartient à Cora. C’est « un secteur stratégique » dont InVivo veut doubler le chiffre d’affaires d’ici à 2025. L’an dernier, les ventes du groupe coopératif dans la jardinerie se sont élevées à 1,16 milliard d’euros, en progression de 5 % . Les trois premiers mois de 2014 ont bénéficié de conditions météorologiques particulièrement favorables, si bien que les ventes de certains Gamm Vert ont augmenté de 50 % en mars, retrouvant ainsi leur niveau de 2011.

Traditionnellement très lucratif avec une rentabilité à deux chiffres, le secteur de la jardinerie a enchaîné deux mauvaises années. Les printemps très pluvieux de 2012 et 2013 ont fait plonger le marché de moitié en deux ans, estime Thierry Blandinières. Une contre-performance qui a beaucoup affecté Jardiland, la marque la plus connue des jardiniers français, dont les 200 très grandes surfaces sont passées sous le contrôle de L-GAM, le fonds de la famille princière du Liechtenstein. Cette opération de 40 millions d’euros reste encore à finaliser.

À noter

InVivo est présent dans quatre grands métiers : les marchés des céréales et des grains, les semences, la nutrition et la santé animale, et la distribution grand public.

Marie-José COUGARD, Les Echos, le 17/04/2014.

Dernières actualités