Les secteurs

Immobilier : la pénurie de logements neufs va s'aggraver

31.05.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Selon les données du Ministère de l’égalité des territoires et du logement,19.600 logements neufs ont été vendus au premier trimestre, soit une baisse de 14,4 % sur un an. Les mises en chantier ont plongé de 22,5% entre février et avril.

Avant les mauvais chiffres du chômage attendus ce soir, le gouvernement a pu ce matin mesurer l’ampleur de la crise et du chantier de redressement avec les statistiques, plus mauvaises que prévues, sur les ventes de logements neufs et les mises en chantier au premier trimestre.

Selon les données du Ministère de l’égalité des territoires et du logement,19.600 logements neufs ont été vendus au cours des trois premiers mois de l’année, soit une baisse de 14,4 % par rapport à la même période un an plus tôt. Les mises en chantier ont elles plongé de 22,5% pour la période février-avril, comparée aux trois mêmes mois de 2011.

Aucun segment de marché n’échappe au marasme, des constructions de logements individuels purs (-20,2 % ) aux collectifs (-20,6 % ) en passant par les individuels groupés (-28,1 % ) et les logements en résidence (-23,8 % ). Le recul est moins sévère sur le front des permis de construire, mais le nombre de permis accordé accuse tout de même un repli de 2,0% sur les deux mêmes périodes.


Une chute au niveau de 2004

Devant l’ampleur du phénomène, Michel Mouillart, professeur d’économie à l’Université Paris-Ouest et expert du secteur interrogé par l’AFP, révise à la baisse sa prévision sur les mises en chantier de logements neufs pour 2012. Il n’en attend plus que 320.000 à 340.000 (contre 345.000 à 350.000 précédemment). Un tel niveau serait le plus bas depuis 2004, à l’exception de la catastrophique année 2009 (299.913). « L’objectif de 500.000 logements neufs par an (affiché par François Hollande pendant la campagne présidentielle, NDLR) est mal parti pour 2013 et les années suivantes à moins qu’il y ait des décisions rapides sur les stratégies à mettre en oeuvre en matière d’aide au logement », estime Michel Mouillart.

La ministre du Logement Cécile Duflot a confirmé mardi au président de la Fédération française du bâtiment (FFB) Didier Ridoret que le dispositif fiscal « Scellier », destiné aux investisseurs achetant des logements neufs pour les louer, sera bien supprimé comme prévu « au plus tard » le 31 décembre 2012.


Antoine BOUDET, Les Echos, le 30/05/2012

Dernières actualités