Les secteurs

Immobilier commercial : la foncière Patrimoine & Commerce monte en puissance

14.04.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Fondé par l’entrepreneur Eric Duval, Patrimoine & Commerce constitue un des seuls acteurs français investi exclusivement en immobilier de commerces. La foncière cotée prévoit de porter son patrimoine immobilier de 324 millions d’euros à 1 milliard. Elle va lever 440 millions d’euros.

Patrimoine & Commerce passe la vitesse supérieure. La foncière cotée prévoit de porter son patrimoine immobilier de 324 millions d’euros à 1 milliard. Elle constitue un des seuls acteurs français investi exclusivement en immobilier commercial, avec 34 commerces de centre-ville et parcs d’activité commerciale en proche périphérie. « Sa spécificité est d’être positionnée sur les villes moyennes à partir 20.000 habitants », précise Eric Duval, qui a fondé la société en 2009 et en détient 51 %.

Ses actifs immobiliers sont peu onéreux et la foncière compte capitaliser sur cette spécificité. Le prix de location des locaux commerciaux a connu en France une augmentation moyenne de 39 % en dix ans selon l’Insee, tandis que le chiffre d’affaires des commerçants a stagné, à 4.400 euros par mètre carré de surface de vente (pour l’ensemble du commerce de détail). En d’autres termes, le rapport entre le chiffre d’affaires des commerçants et leur loyer n’a cessé de croître. « Avec un pouvoir d’achat en berne et la concurrence d’Internet, il existe un créneau en France pour un immobilier commercial alternatif offrant un loyer moins élevé », conclut le gérant de Patrimoine & Commerce, Christophe Clamageran, ex-dirigeant de Gecina, arrivé le 5 avril pour mettre en oeuvre la nouvelle stratégie.

Un développement par croissance externe n’est pas exclu mais Patrimoine & Commerce a d’autres opportunités, notamment via le holding non coté d’Eric Duval, Financière Duval, qui possède le promoteur immobilier CFA. Ainsi, il construit le palais des congrès d’Antibes et la foncière en détiendra la galerie marchande.


LeveE de fonds propres

Pour se développer sans dépasser un endettement égal à 40 % de la valeur des actifs, la foncière devra lever 440 millions de nouveaux fonds propres d’ici à 2016. « Cela se fera au gré des opportunités de développement, en accueillant de nouveaux investisseurs pour des tickets de 1 % à 2 % du capital et en procédant à des augmentations de capital en Bourse », poursuit Christophe Clamageran. Elles accroîtront la liquidité du titre. » Eric Duval sera dilué mais la foncière étant une commandite par actions, même minoritaire, il conservera le contrôle.


Myriam CHAUVOT, Les Echos, 12/04/2012

Dernières actualités