Les secteurs

Hôtellerie: rapprochement finalisé entre Park&Suites et Appart’City

10.04.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

En se regroupant, les deux exploitants de résidences hôtelières créent le nouveau numéro un français du secteur.

Attendu depuis le début de l’année, le projet de rapprochement entre les deux exploitants de résidences hôtelières ou « appart’hôtels » Park&Suites et Appart’City est désormais finalisé. Dans un communiqué commun, les deux parties ont annoncé fin mars l’acquisition du second – en l’occurrence sa maison mère, Groupe Menguy Investissements (GMI) – par Park&Suites SA. La création de ce nouvel ensemble, qui s’affiche comme le « nouveau leader français » du secteur avec plus de 130 résidences, soit une part de marché d’environ 20 % , s’accompagne effectivement de l’arrivée d’un partenaire financier. Il s’agit de Equistone Partners Europe, lequel entre dans le capital de Park&Suites SA « à hauteur de 40%  ». Le montant de cette opération n’a pas été communiqué. La recapitalisation de l’acquéreur serait de « plusieurs dizaines de millions d’euros », indique toutefois aux « Echos » l’ex-président du directoire de GMI, Pierre Denizet, lequel occupe désormais la même fonction au sein du nouveau Groupe Appart’City. La présidence du conseil de surveillance revient à Patrice Cavalier, fondateur de Park&Suites et patron de son ex-société holding, M Finance.

Sur le plan opérationnel, le regroupement doit notamment se traduire par le passage sous l’enseigne Appart’City (2-3 étoiles) de l’essentiel des unités Park&Suites – une cinquantaine de résidences –, la marque étant conservée pour « 5 ou 6 » résidences 4-5 étoiles. Ce mouvement doit se faire « d’ici à la fin de l’année », précise Pierre Denizet. En outre, prévient le dirigeant, le nouvel ensemble « a vocation à grossir en France et à l’étranger », à savoir, « en Allemagne, au Benelux, et en Espagne ». Ces pays sont ciblés mais une fois faite l’intégration du nouveau groupe Appart’City.

Sujets sensibles

Par ailleurs, assure, à nouveau, Pierre Denizet, « la recapitalisation, qui profite aux deux sociétés [fusionnées, NDLR] va permettre de payer les retards de loyers ». Un sujet ultra-sensible tant du côté de Park&Suites que du côté d’Appart’City. Mais les récriminations ne se limitent pas aux seuls retards de paiement de loyers. L’Association nationale de défense des investisseurs privés en résidence d’affaires (ANDIRA), qui déclare plus de 200 membres, fait en effet savoir qu’elle a été reçue jeudi 3 avril par le pôle Logement-Immobilier de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). « Plusieurs points ont été soulevés », signale aux « Echos », l’ANDIRA. Interrogée, la DGCCRF ne fait pas de commentaire et rappelle ne pas « communiquer sur des faits qui concerneraient une entreprise en particulier ou sur des affaires en cours ».

Christophe PALIERSE, Les Echos, le 06/04/2014.

Dernières actualités