Les secteurs

Hôtellerie: le secteur suscite l'engouement des investisseurs

20.02.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

Le marché immobilier hôtelier reprend de la vigueur en Europe. La France suscite toujours des convoitises.

La reprise a sonné sur le marché immobilier hôtelier. Et l’hôtellerie française n’est pas à l’écart du mouvement. Après avoir connu une décrue en 2012, le volume total d’investissements dans la zone Europe-Moyen Orient-Afrique a crû de 17 % l’an dernier par rapport à 2012, à 13,2 milliards de dollars, selon la dernière étude sectorielle annuelle du groupe de services à l’immobilier Jones Lang LaSalle.

L’activité a été particulièrement soutenue sur ses deux plus gros marchés, à savoir le Royaume-Uni, qui a capté 37 % du volume des investissements, et la France, dont la part a atteint 21 % . De fait, le montant total des transactions effectuées dans l’Hexagone a atteint 2,3 milliards d’euros l’an dernier, soit une augmentation de 25 % par rapport à 2012. Cela fait de 2013 la deuxième meilleure année depuis 2000, après le très exceptionnel millésime 2005 (3,3 milliards). Celui-ci avait été marqué par les reprises de B & B par Eurazeo et surtout de Groupe Taittinger/Société du Louvre par Starwood Capital. La société de capital-investissement américaine a d’ailleurs été à nouveau à la manœuvre en 2013, mais en tant que vendeur, avec la cession de ses derniers établissements de prestige et hôtels Concorde de l’ex-Société du Louvre, un portefeuille acquis par une entité qatarie. Si les acheteurs du Moyen-Orient restent actifs, puisque représentant 31 % du montant des transactions, les investisseurs français demeurent prépondérants (38 % ).

A noter aussi le retour des Américains (18 % ) et la présence confirmée des Chinois (9 % ).

Activité soutenue en 2014

Concernant 2014, Jones Lang LaSalle table sur une activité toujours soutenue en dépit d’une baisse du volume d’investissements aux alentours de 1,8 milliard d’euros, faute de gros portefeuilles à céder.

Globalement, le montant des transactions dans la zone Europe-Moyen Orient-Afrique avoisinerait 16 milliards de dollars. Au dire du directeur général Europe du Sud de Jones Lang LaSalle Hotels & Hospitality, Yves Marchal, le marché va bénéficier d’une « croissance raisonnable sur les deux à trois ans à venir ».


Christophe PALIERSE, Les Echos, le 14/02/2012.

Dernières actualités