Les secteurs

Hôtellerie : le groupe B&B veut doubler son activité en cinq ans

13.03.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

B&B, désormais contrôlé par Carlyle, accélère son développement. Il vise un volume d'affaires de 450 millions à 500 millions d'euros en 2015, à comparer à 215,2 millions l'an dernier, avec un parc franchissant la barre des 300 établissements.


B&B devient bien plus que la «petite chaîne qui monte» dans le paysage hôtelier français. Le groupe, désormais contrôlé par la société d'investissement Carlyle à hauteur de 80 % du capital (Montefiore Investment en détient 15 % , et le management élargi 5 % ), accélère en effet son développement, après avoir déjà connu une croissance forte depuis 2003, année du premier de ses trois «LBO» (rachat de l'entreprise avec recours à l'endettement) consécutifs.


Dans le cadre de son nouveau plan, dévoilé jeudi, l'opérateur entend porter son parc entre 300 et 350 établissements en 2015, contre 227 à la fin 2010, et 114 en 2005. En conséquence, le volume d'affaires sous enseigne - franchisés compris - serait compris entre 450 millions et 500 millions d'euros en 2015, à comparer à 215,2 millions l'an dernier (+16,3 %, et +7,5 % à périmètre comparable, par rapport à 2009).


B&B, qui a bouleversé les codes de l'hôtellerie économique avec son positionnement «éconochic», prévoit d'ouvrir de 60 à 100 hôtels en France (qui en comptait 184 fin 2010), la franchise étant utilisée en «complément», d'étendre son réseau en Allemagne de 37 à 70 unités, et de porter leur nombre de 5 en Italie à 15 - 20. Par ailleurs, B&B, qui vient d'ouvrir son premier établissement en Pologne, y confirmerait sa percée avec de 10 à 15 autres unités.


Objectifs « raisonnables »

A ces objectifs, jugés «raisonnables» par le président du directoire, Georges Sampeur, s'ajoute un potentiel d'expansion en franchise au Maroc, au Portugal et au Benelux, où B&B a déjà noué des partenariats. De plus, l'opérateur est en négociation exclusive pour reprendre 25 hôtels Stars et Median détenus et exploités en France par le saoudien JJW Hotels, une quinzaine d'entre eux environ devant in fine intégrer le réseau B&B («Les Echos» du 2 mars).


Une offre ferme sera déposée la semaine prochaine, le prix proposé devant être un peu en deçà du montant de 78 millions euros évoqué devant le comité d'entreprise de JJW France.


Ce nouvel élan de B&B intervient alors que le groupe continue de réaliser de solides performances opérationnelles. L'entreprise a vu son excédent brut d'exploitation atteindre 47 millions l'an dernier, soit une hausse de 25% par rapport à 2009, pour un chiffre d'affaires de 205 millions, en progression de 16 %. Pour 2011, sa direction prévoit une croissance à «deux chiffres».


CHRISTOPHE PALIERSE, Les Echos, 11.03.2011

Dernières actualités