Les secteurs

Hôtellerie : l'américain Marriott veut implanter un hôtel Bulgari à Paris

08.04.2011, source : Les Echos.fr

imprimer

En dépit de la situation dans le monde arabe et de la catastrophe au Japon, le quatrième acteur mondial de l'hôtellerie accélère encore son développement. Il prévoit d'ouvrir 35.000 chambres cette année, contre 29.000 en 2010.


En dépit des turbulences dans le monde arabe et de la catastrophe survenue au Japon, la reprise dans l'hôtellerie ne se dément pas, a assuré, hier, le numéro deux de Marriott International, Arne Sorenson, de passage à Paris. « La reprise continue. Tous nos marchés sont très porteurs », a déclaré notamment le directeur général en charge des opérations du groupe américain et, depuis peu, membre de son conseil d'administration.


Marriott International a dû néanmoins réviser à la baisse sa prévision de recette unitaire moyenne pour le premier trimestre 2011, la semaine dernière, en raison d'une performance moindre que prévu aux Etats-Unis.


Expansion sur tous les segments

Cela étant, le quatrième acteur mondial de l'hôtellerie (selon le dernier classement MKG Hospitality) poursuit la mise en oeuvre de son plan d'expansion sur tous les segments du moyen de gamme au luxe, où il compte au total environ 3 500 hôtels sous enseigne - dont 6 à 7 en propriété - soit quelque 600 000 chambres.


L'accélération de son développement se traduit par l'ouverture de 35 000 chambres cette année, à comparer à 29 000 en 2010. L'américain a réitèré son objectif de doublement de son parc en Europe entre 2010 et 2015, ce qui signifie porter le nombre de chambres sous enseigne à 80 000 à terme.


Au passage, Marriott continue d'y déployer son portefeuille de marques -19 au total, dont 10 désormais utilisées sur le Vieux Continent - avec l'introduction récente d'Edition, un concept de « boutique hôtel » plutôt design, d'Autograph Collection, une marque destinée à accueillir des établissements très haut de gamme indépendants, et Residence Inn, une offre d'hébergement de long séjour.


Concernant la France, où Marriott exploite aujourd'hui 15 établissements - dont 12 à Paris et dans sa banlieue - sous 4 marques - JW, Renaissance, Courtyard, Marriott -, Arne Sorenson a observé qu' « il n'y a pas de raison qu'il n'y en ait pas autant » qu'au Royaume-Uni, soit 64 aujourd'hui. Le numéro deux de Marriott aimerait notamment introduire l'enseigne de luxe Bulgari dans la capitale. Cette dernière compte pour l'instant deux unités - Milan et Bali -, la troisième étant programmée à Londres avec une ouverture au printemps 2012.


Enfin, l'opérateur, qui a décidé de mettre en Bourse sa branche vacances en « temps partagé », privilégie plus que jamais la croissance organique.


CHRISTOPHE PALIERSE, Les Echos, le 05.04.2011

Dernières actualités