Les secteurs

Hôtellerie : l'américain Carlson vise à doubler son parc d'ici 2015

21.01.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Le pôle hôtelier de Carlson et Rezidor Hotel Group créent un ensemble de plates-formes opérationnelles communes « Carlson Rezidor Hotel Group » pour leurs marques comme Radisson Blu ou Park Inn. Il s’agit d’accroître leurs revenus et leurs rentabilités.

Les opérateurs hôteliers des segments moyen et haut de gamme devront plus que jamais compter sur la concurrence grandissante de l’Américain Carlson et de sa filiale européenne Rezidor Hotel Group, détenue à un peu plus de 50 % (le reste du capital est coté à la Bourse de Stockholm).

La firme de Minneapolis, également présente dans le voyage d’affaires - Carlson Wagonlit Travel - et la restauration commerciale -T.G.I. Friday’s -, et le groupe bruxellois, détenteur de la franchise exclusive des marques de Carlson pour l’Europe, le Moyen Orient et l’Afrique -notamment Radisson et Park Inn -, resserrent en effet leurs liens. Ils ont annoncé ce soir la création d’un ensemble de plates-formes opérationnelles communes baptisé « Carlson Rezidor Hotel Group ».

Cette structure regroupe 1.077 hôtels, 242 autres étant attendus - soit un total de 209.000 chambres dans 80 pays -, 80.000 employés, et représente 7 milliards de dollars de volumes d’affaires (avec les franchisés qui détiennent et gèrent 59 % du parc).


Pilotage commun des marques

S’il ne change pas la donne sur le plan capitalistique et juridique, Carlson Rezidor Hotel Group vise à amplifier les synergies entre les deux sociétés. « Nous travaillons depuis deux ans de façon rapprochée. Ce nouveau pas marque notre stratégie de convergence sur un marché toujours plus global », explique aux « Echos », le directeur général de Carlson et président du conseil d’administration de Rezidor, Hubert Joly (photo).


Co-piloté par ce dernier et le directeur général de Rezidor, Kurt Ritter, Carlson Rezidor Hotel Group signifie un pilotage commun des marques (sachant que Rezidor garde par ailleurs un accord avec la marque de luxe Missoni), des achats, de la génération de revenus, entre autres, et le déploiement d’outils mondiaux (site Internet, programme de fidélité et système d’optimisation de la recette unitaire). Cela doit permettre de générer 400 millions de dollars de revenus additionnels et d’accroître la recette unitaire de plus de 9 points d’ici à 2015, a calculé le groupe.

Par ailleurs, le plan d’expansion de Carlson dans l’hôtellerie n’est pas modifié.Lancé il y a bientôt deux ans par Hubert Joly, celui-ci vise à doubler son parc avec au moins 1.500 hôtels supplémentaires en 2015. Pour autant, la constitution de Carlson Rezidor Hotel Group pourrait alimenter les supputations sur l’éventuelle absorption de Rezidor par son actionnaire de référence.


Christophe PALIERSE, Les Echos, 18/01/2012

Dernières actualités