Hôtellerie : Campanile invite ses clients au comptoir

19.09.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

La chaîne d'hôtellerie s'adapte aux nouveaux modes de vie. Des bars lounges design vont remplacer les buffets campagnards.

Campanile revoit radicalement son concept de restauration. Exit les buffets de ses restaurants qui ont fait sa réputation depuis 40 ans, place au grand comptoir façon table d’hôtes pour grignoter ou boire un verre entre collègues. Et plutôt que d’aller directement dans sa chambre relever ses mails, pour quoi ne pas aller jouer à la PlayStation 3 du lounge ? « L’idée du buffet correspondait déjà à l’envie de liberté, nous l’avons adapté aux modes de consommation actuels », observe Marie-Pierre Mottin, vice-présidente marketing et business development du Louvre Hotels Group, propriétaire de Campanile. Des produits en libre-service sont mis à la disposition des clients, de même qu’un assortiment de spécialités locales à rapporter à la maison.

La chaîne prend acte des évolutions de ces vingt dernières années marquées par la « destructuration » des repas et des horaires, ce dont témoigne la montée du snacking. La tendance est encore plus nette lors des déplacements professionnels. Côté déco aussi Campanile a modernisé sa copie, bois et métal cohabitent avec du mobilier signé des grands noms du design : Emeco, Tollix, Gervasoni… Preuve que l’hôtellerie de chaîne peut sortir de la standardisation et jouer la carte du style.

Testée pendant cinq mois à Saint-Germain-en-Laye et à Nancy, la nouvelle formule sera progressivement déployée dans les 398 établissements de la chaîne situés très majoritairement en France. « Nous enregistrons une hausse de 8 % alors que la restauration de chaîne a reculé en moyenne de 4 % entre janvier et août », se félicite Marie-Pierre Mottin.

Face à la concurrence des enseignes misant tout sur l’argument du prix, Campanile a choisi de revoir en profondeur son offre. Dans des gammes de prix plus élevés, les concepts ont aussi évolué sous la pression de nouveaux venus. Mama Shelter de la famille Trigano et, tout récemment, Okko Hôtels, lancé par un ancien dirigeant d’Accor qui propose de la restauration en libre-service incluse dans le prix de la chambre.

Valérie LEBOUCQ, les Echos, le 16/09/2014

Dernières actualités