Les secteurs

Hôtellerie : Accor cède son hôtellerie « low cost » en Amérique du Nord

23.05.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Pour 1,9 milliard de dollars, le groupe Accor vient de céder les marques Motel 6 et Studio 6 implantées aux Etats-Unis et au Canada. Leur performances étaient jugées insuffisantes. Le groupe restera sur place via les enseignes haut de gamme Sofitel et Novotel.

Le groupe français Accor a décidé de se désengager de l’hôtellerie économique aux Etats-Unis et au Canada. Et vient de vendre pour 1,9 milliard de dollars les réseaux des marques Motel 6 et Studio 6. Ces deux réseaux, positionnés sur le segment économique des séjours longs, regroupent 1.102 hôtels et 107.347 chambres. C’est une filiale de Blackstone Real Estate Partners VII qui a conclu l’affaire et la réalisation de la cession est prévue pour octobre 2012.

Cette transaction devrait permettre à Accor de réduire sa dette nette d’environ 330 millions d’euros, et ses engagements de loyers de près de 525 millions d’euros. Parallèlement, le groupe enregistrera une perte comptable exceptionnelle de l’ordre de 600 millions d’euros, liée au rachat par anticipation des hôtels en location fixe. Depuis l’automne dernier, Denis Hennequin, le président directeur général d’Accor ne cachait pas qu’il jugeait « insuffisantes » les performances de Motel 6 aux Etats-Unis et le rythme de transformation en modèle 100% franchisé. Les activités de Motel 6 et Studio 6 ont réalisé un chiffre d’affaires de 532 millions d’euros en 2011 et un résultat d’exploitation (Ebit) de 15 millions.


Priorité à l’hôtellerie de luxe

Si il se désengage de l’hôtellerie économique en Amérique du Nord, le groupe français entend bien demeurer sur les segments plus luxueux. « Accor restera présent avec des hôtels emblématiques dans les segments luxe et haut de gamme pour Sofitel et Novotel », a tenu à préciser Denis Hennequin. D’un point de vue plus général, « cette opération renforce les moyens du groupe pour appréhender les formidables potentiels de croissance que recèlent notamment l’Asie Pacifique, l’Amérique Latine et l’Europe, marchés sur lesquels le leadership de nos marques constitue l’un des leviers essentiels de notre croissance future ».


Claude FOUQUET, Les Echos, le 22/05/2012

Dernières actualités