Les secteurs

Grande distribution : le halal, marché attractif et sensible

24.08.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

A l'occasion de la période du ramadan, les enseignes multiplient les surfaces de vente dédiées à l'alimentation halal mais le marché reste appréhendé avec une certaine frilosité.

Le ramadan, qui doit commencer ce samedi en France, est devenu ces dernières années un temps fort pour les ventes de produits halal dans la grande distribution qui avance avec prudence sur ce marché prometteur mais encore sensible.
Selon une récente étude de l'agence Solis, spécialisée dans le marketing ethnique, le marché est évalué à près de quatre milliards d'euros en 2009 et sa croissance annuelle est estimée à 15%, une aubaine en ces temps de crise. Cette étude relève également que plus de 93% de la population maghrébine et 55% de celle originaire d'Afrique subsaharienne achète des produits halal.
Depuis une dizaine d'années la grande distribution a commencé à proposer des produits halal avec l'arrivée de nouveaux consommateurs, les deuxième et troisième générations issues de l'immigration et dont le pouvoir d'achat est souvent supérieur. Ces consommateurs ont des demandes différentes, l'offre s'est donc étoffée.
Soupes, raviolis, pizzas, hachis Parmentier : les grandes marques nationales (Maggi, Herta, Fleury Michon, Panzani, par exemple) se sont lancées sur ce marché avec des plats cuisinés. Les volaillers comme Duc ont aussi investi le secteur, les foyers musulmans consommant beaucoup plus de viande que les foyers traditionnels.
Casino a lancé pour sa part début août ses propres produits sous la marque Wassila. Les produits halal représentent un marché porteur, reconnaît Stéphane Renaud, acheteur « produits du monde » chez Auchan. Comme à Noël, le ramadan est une période de très forte consommation et pour l'occasion, l’enseigne n'hésite pas à multiplier par 10 voire 15 les surfaces de vente dédiées à l'alimentation halal.
Le groupement de distributeurs Système U affirme lui aussi s’adapter à ces zones de chalandises. Pour l’instant, les bénéfices liés aux produits halal sont petits mais en forte progression.
Mais la méconnaissance de l’islam et des musulmans génère une certaine crainte vis-à-vis des pratiques culturelles liées : cela s’applique à une partie de l’opinion, ainsi qu’à la grande distribution.

Source : Les Echos.fr

Dernières actualités