Les secteurs

Froid : explosion des ventes de radiateurs, batteries et soupes

14.02.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Les ventes de radiateurs d’appoint ont bondi de 60 % chez Castorama et Brico Dépôt évoque une progression « à trois chiffres ». La chaîne d’entretien automobile Feu Vert multiplie les remplacements de batteries.

La vague de froid ne fait pas que des malheureux. Face à des températures inférieures de 10 degrés aux normales saisonnières, les Français se ruent sur les appareils de chauffage. Chez Carrefour, les ventes de radiateurs d’appoint ont bondi de 60% la semaine dernière, par rapport à la même période de 2011, avec un pic de 100% dans la région lyonnaise. Les magasins de bricolage constatent le même boom. Chez Brico Dépôt, filiale de Castorama, Philippe Biannic, le directeur commercial, annonce des progressions de vente « à trois chiffres », qu’il s’agisse des convecteurs électriques ou des poêles à pétrole. « Pour l’heure, il n’y a pas de pénurie car le début de l’hiver, en novembre et en décembre, a été très doux, explique-t-il. Nous vendons donc ce qui n’a pas été vendu à ce moment là ». Le petit matériel d’isolation et de calfeutrage bénéficie aussi de la vague de froid. En revanche, les gros matériaux de construction sont en baisse. Il fait trop froid pour bricoler dehors...


Des ventes de boissons chocolatées en hausse de 200 % 

Le grand froid fait aussi les affaires des garagistes. « Sur les quinze derniers jours, notre chiffre d’affaires affiche une hausse de 40% par rapport à la même période l’an dernier », affirme Pascal Fraumont, directeur marketing et communication de Feu Vert. En début d’année, les ventes de l’enseigne ne progressaient que de 5% à 6% : ce sont donc bien les températures négatives qui ont fait affluer les clients en magasin. Les automobilistes viennent surtout faire remplacer leur batterie tombée à plat. Ces deux dernières semaines, Feu Vert en a vendu deux fois plus que d’habitude à cette période de l’année. Certains produits nécessitent aussi plus d’entretien en période de froid, comme les balais d’essuie-glace, le liquide lave-glace ou encore les bougies de préchauffage pour les véhicules diesel. Chez Roady, la chaîne de centres auto d’Intermarché, les ventes de batteries ont aussi explosé.


La ruée des consommateurs porte aussi sur l’agro-alimentaire. Chez Carrefour, les clients consomment davantage de raclette puisque les ventes de ce fromage ont progressé de 40%. Le rayon thé enregistre, lui, des progressions allant jusqu’à 20% et celui des infusions, jusqu’à 70%. Comme on pouvait le prévoir, les vente de soupes sont en hausse de 30%. Et dans les boissons chocolatées, certaines familles de produits ont augmenté de plus de 200% ! Des chiffres qui dépassent même les prévisions de la société Metnext ! La filiale de Météo France prévoit cette semaine des ventes de potages 20% plus importantes que ce qu’elles auraient été avec des températures habituelles de saison. L’impact attendu est de +11% pour le thé, +10% pour les poudres chocolatées, +9% pour les légumes surgelés, et de +7% pour les produits allume-feu...

Le textile profite aussi du climat polaire. Le tee-shirt thermorégulant Thermolactyl commercialisé par Damart depuis 1953 a franchi mercredi le cap des 300 millions d’exemplaires vendus en pleine vague de froid, selon la société. « Avec la vague de froid actuelle », les commandes sur le site internet ont bondi de 255% au cours des 15 derniers jours, et de 155% dans les 80 boutiques françaises, précise la société.

Les consommateurs se ruent aussi sur les produits de soins du corps. La marque Mixa, qui appartient à L’Oréal, a constaté sur les trois premières semaines de janvier des progressions significatives des écoulements en magasin. « Les pics de froid boostent le marché, et en particulier, les catégories les plus météo réactives que sont les mains et les lèvres, selon une porte-parole. La tendance s’accélère encore sur les derniers jours avec les pics de froid record enregistrés depuis fin Janvier ». Quant à la nouvelle Gamme Mixa Surgras dédiées aux sécheresses sévères, le volume de ses commandes a été multiplié par 3 ces dernières semaines.


Philippe BERTRAND, Dominique CHAPUIS, et Ingrid FRANÇOIS-FEUERSTEIN, Les Echos, 09/02/2012

Dernières actualités