Les secteurs

Franchise restauration : GROUPE FLO vise une trentaine d'ouvertures en 2010

16.09.2009, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe de restauration commerciale enregistre une légère reprise de son activité pendant l'été en utilisant la baisse de la TVA comme arme de relance. Il amplifie en outre son activité de franchiseur.

« La crise a du bon. Elle est un accélérateur d'évolution des entreprises à marche forcée » : en tenant ses propos vendredi dernier, à l'occasion de la présentation des résultats du premier semestre de Groupe Flo (Hippopotamus, Maître Kanter, Tablapizza…), son directeur général, Dominique Giraudier, a bien davantage résumé sa feuille de route que philosophé sur la conjoncture.

Après avoir engagé, courant 2008, une réorganisation de ses procédures opérationnelles - elle s'est traduite par une réduction de postes de - 20 % en ETP (équivalents temps plein), soit 1.000 environ, afin de faire face aux premiers signes d'un retournement de son marché -, le groupe de restauration commerciale a fait évoluer son modèle économique afin de mieux rebondir dès la reprise. Des actions qui lui ont d'ores et déjà permis de faire bonne figure au premier semestre, dans un contexte d'effondrement de la demande. Ses résultats s'affichent certes en forte baisse, avec un profit opérationnel de 6,5 millions d'euros, en repli de 39,1 %, et des bénéfices qui chutent même de 77,4 %, à 1,2 million, pour un chiffre d'affaires de 175,3 millions (- 11,2 % ). Mais, pour autant, son excédent brut d'exploitation ne s'est contracté que de 2,8 millions et, en outre, Groupe Flo a retrouvé au deuxième trimestre un niveau de marge opérationnelle avant dotations et provisions de bonne facture, à 9,1 %, soit 3,1 points de plus qu'au premier trimestre.


Gain de clientèle

Autre bonne nouvelle de la période avril-juin : le ralentissement de la baisse d'activité. Celle-ci s'établit, à base comparable, à - 10,3 %, contre - 13 % au premier trimestre.

Dominique Giraudier a souligné surtout qu'il y a « un avant et un après la TVA ».A l'instar de bien des gros opérateurs de la restauration, Groupe Flo s'est appuyé sur l'application du taux de TVA réduit, à compter du 1 juillet, pour engager une vigoureuse politique de reconquête commerciale. Elle s'est traduite par une restitution de prix supplémentaire au consommateur de plus de 5 %. Un effort qui a littéralement dopé la fréquentation. Le gain de clientèle a atteint jusqu'à 10 points pour les établissements les plus délaissés, pour s'établir à 2 % en moyenne. Du coup, Groupe Flo a dû réembaucher cet été : une centaine de personnes en CDI, mais à temps partiel, afin de coller à la demande. Son patron se garde bien néanmoins de crier à la reprise. « Prudent », il estime qu'il faut attendre octobre pour « confirmer » la tendance.

Dans ce contexte, l'heure est aussi à une remise à plat de la politique de développement. L'année en cours sera ainsi marquée par la diminution par deux du nombre d'ouvertures, avec un total prévisionnel de 25, dont 24 en franchise, « un axe de développement significatif »,a expliqué Dominique Giraudier, qui définit ses enseignes comme « des restaurateurs mais aussi des gestionnaires de réseau ». Pour 2010, une trentaine d'ouvertures sont envisagées, dont les deux tiers en franchise. Celle-ci, visant à renforcer la rentabilité de l'entreprise, induit aussi une réflexion sur les zones de développement du groupe. Le recours à la franchise, désormais clairement privilégié, implique en effet d'aller dans des zones de chalandise, notamment en périphérie, particulièrement sensibles au retournement de la conjoncture.


Christophe Palierse, Les Echos, 07/07/09
 

Dernières actualités