Les secteurs

Franchise culture : YellowKorner, le « frenchy » qui démocratise la photo d'art

30.05.2012, source : Les Echos.fr

imprimer

Il arrive que Jude Law, Nathalie Dessay, Jean-Michel Willmotte poussent la porte du magasin YellowKorner de New York, l’une des 32 boutiques de cette jeune entreprise créée par deux Français, et qui en comptera 50 d’ici à la fin de l’année. Viennent d’ouvrir les points de vente de Londres, Toronto, Mexico, Beyrouth. Puis ce sera Stockholm et Marseille. La France accueille déjà une vingtaine de ces galeries de 85 à 140 mètres carrés, à la décoration « total black » imaginée par l’architecte Gérard Barrau, qui a travaillé pour Sephora ou la FNAC. La maison mère parisienne de YellowKorner, dans le Marais, fait, elle, 300 mètres carrés, comme la boutique de Soho, à Manhattan. En Europe, l’enseigne a conquis Cologne, Berlin, Munich, Bruxelles, Barcelone.

YellowCorner, c’est la concrétisation d’un rêve pour deux passionnés de photos, Alexandre de Metz et Paul-Antoine Briat. Leur idée ? Créer la galerie d’une nouvelle génération de collectionneurs, en démocratisant la photographie d’art.

L’équation est simple : augmenter le nombre de tirages réalisés pour les rendre accessibles. Ainsi, au lieu de proposer 10 exemplaires à 5.000 euros, YellowKorner en édite 1.000 à 50 euros. Avec le coup de pouce de Yann Arthus-Bertrand qui aide le tandem à organiser une exposition de clichés exclusifs sur le réseau FNAC, l’affaire est lancée en 2006. Après la création de 120 corners dans les magasins de la chaîne du groupe PPR, l’enseigne ouvre sa propre boutique à Paris, puis d’autres en province et à l’étranger. YellowKorner se revendique à la fois tremplin pour les jeunes artistes et lieu de promotion pour ceux bénéficiant déjà d’une renommée internationale.


Une galerie à Shanghai

Afin d’assurer son développement (7,5 millions d’euros ont été levés depuis 2007), YellowKorner, détenu à 42 % par ses deux fondateurs, s’est ouvert à d’autres investisseurs privés, Louis-Christophe Laurent, un ancien de GL Trade, Pierre Kosciusco-Morizet, patron de PriceMinister, ainsi qu’à trois fonds : UFG, 360 et Altus Finance. « Notre chiffre d’affaires, qui atteint 20 millions d’euros, double chaque année », assure Alexandre de Metz, à la tête d’une PME de 70 employés ayant tous des cursus liés à l’art ou à l’histoire de l’art. Outre une galerie temporaire en fin d’année à Shanghai pour « tester le marché chinois », YellowKorner réfléchit à monter des opérations spéciales, à l’occasion de Paris Photo ou la Fashion Week, et ne craint pas la centaine de concurrents présents sur le Net, de All Posters à Lumas.


MARTINE ROBERT, Les Echos, le 29/05/2012

Dernières actualités