Les secteurs

Franchise auto : le loueur Europcar veut s'introduire en Bourse

23.03.2014, source : Les Echos.fr

imprimer

C’est au tour d’Europcar. La reprise des marchés actions suscite un engouement pour les retours en Bourse, et le numéro un européen de la location de voitures s’y lance aussi. Selon plusieurs sources, le groupe détenu par la société d’investissement Eurazeo a mandaté la banque Rothschild pour mener l’opération. Eurazeo ne confirme pas, mais Patrick Sayer, son président du directoire, a indiqué à l’occasion de ses résultats, que, dans l’absolu, le choix de l’introduction était une option qui avait du sens pour les participations de la société d’investissement.

Le loueur s’est de fait reconstruit une histoire de croissance. Le groupe a accru son résultat brut d’exploitation (Ebitda) de 31,5 % l’an dernier, à 157 millions d’euros, et a profondément amélioré ses fondamentaux. Après une décrue entre 2010 et 2011, à 92 millions d’euros, il a redressé la barre de manière continue. Et ce malgré une stabilité de son chiffre d’affaires autour de 1,903 milliard d’euros.

En parallèle, le loueur a réduit son levier d’endettement, de près de 5 fois et son Ebitda légèrement au-dessus de 3. Un critère essentiel pour une introduction en Bourse. Le groupe vise même un multiple inférieur à 2,5 grâce à l’amélioration de sa trésorerie et la réduction de sa dette. Celle-ci s’élevait à 525 millions d’euros à fin 2013, bien loin des quelque 3,3 milliards d’euros affichés début 2011. Le groupe tire en particulier les fruits de son programme d’amélioration des marges, dans un marché encore fragile. L’activité s’est améliorée sur le segment des locations de tourisme et Europcar est sorti des activités non profitables, comme en Italie.

L’option de l’introduction en Bourse n’est pas nouvelle. Dès 2011, Eurazeo avait laissé entendre que c’était une des options les plus probables pour 2013 et la société d’investissement avait alors mandaté la banque Lazard, pour engager la sortie de sa participation rachetée pour 3 milliards d’euros en 2006 au constructeur automobile allemand Volkswagen.

Dans le secteur de la location de voiture, un autre opérateur majeur vient de décider d’une introduction en Bourse. Il s’agit du géant américain Hertz qui a annoncé cette semaine son intention de mettre sur le marché ses activités de location de matériel, dont il espère tirer 2,5 milliards de dollars.

La scission entre Hertz et sa division Hertz Equipment Rental Corporation (HERC) devrait être effective au début de l’année prochaine. Le produit de l’opération servira à Hertz à rembourser ses dettes et à lancer un nouveau programme de rachat de ses propres actions sur 20 % du capital du groupe, soit pour 1 milliard de dollars.

Anne DRIF, Les Echos, le 20/03/2014

Dernières actualités