Les secteurs

Franchise aménagement : Jardiland prévoit une croissance de plus de 10 % cette année

16.03.2010, source : Les Echos.fr

imprimer

Le groupe de jardineries et de pépinières Jardiland table sur une accélération de son développement grâce, notamment, à la franchise et au passage des magasins Vive le Jardin à la nouvelle enseigne L'Esprit Jardiland.

Fin janvier 2009, à l'occasion de la convention d'entreprise Jardiland, Jacques Attali, invité par Guilhem Percheron, le directeur général du groupe de jardineries et de pépinières, n'en avait pas cru ses oreilles, raconte aux « Echos » ce dernier. A l'énoncé des ambitions du distributeur, qui anticipait une croissance de 4,1 % de son chiffre d'affaires en comparable sur l'année, le plus célèbre conseiller des puissants de ce pays s'était exclamé : « Vous êtes fou ! »
Douze mois plus tard, à l'heure des bilans, non seulement l'objectif a été atteint, mais mieux, il a été dépassé. Le chiffre d'affaires agrégé du groupe s'est en effet établi à 787 millions d'euros, en hausse de 4,5 % par rapport à celui de 2008. L'activité s'est répartie entre les 89 magasins intégrés pour 379 millions, les 128 franchisés pour 376 millions, et l'Espagne, pour 32 millions. Par ailleurs, le chiffre d'affaires des pépinières, fortement impacté par une baisse des prix de vente de 30 % à 35 %, s'est établi à 30 millions. Sur le plan de l'exploitation, le résultat opérationnel avant déduction des charges financières, des impôts, des provisions et amortissements (Ebitda) de l'ensemble est ressorti au même niveau que celui de l'année précédente.


« Amélioration de la rentabilité »

Mais hors l'impact de la dégradation de la performance des pépinières (- 6 millions d'euros), il s'inscrit en hausse de plus de 15 %, « ce qui démontre une amélioration de la rentabilité du modèle », souligne Guilhem Percheron, grâce à une croissance générée pour moitié par une augmentation de la fréquentation, et pour moitié par une augmentation du montant moyen des achats.
Pour 2010, le patron opérationnel du groupe contrôlé par la famille Comte - à hauteur de 65 % (35 % étant détenus par Batipart, une société holding de Foncière des Régions et Korian) -, non seulement ne revoit pas à la baisse ses ambitions, malgré une année qu'il prévoit « très difficile pour l'ensemble de la distribution », mais encore place la barre très haut. Tout en affichant « une énorme prudence », Guilhem Percheron n'en prévoit pas moins une croissance de plus de 10 % cette année, et de plus de 5 % en comparable.
Outre la dynamique du concept, fondée sur une pression publicitaire sans relâche et les développements de nouveaux métiers (décoration intérieure, extérieure, aménagement extérieur, alimentation), le directeur général du groupe compte sur deux moteurs de croissance : la franchise, avec au moins 8 nouveaux magasins, et la convergence d'enseignes. Ce mercredi, il donnera en effet le coup d'envoi du passage, à terme, des quelque 50 Vive Le Jardin à la nouvelle enseigne L'Esprit Jardiland, destinée à des points de vente plus petits qui bénéficieront ainsi de la notoriété de la grande soeur.
Quant au prochain lancement d'un site Internet marchand d'ici à la fin avril, Guilhem Percheron en attend un chiffre d'affaires additionnel modeste de 10 millions d'euros d'ici à trois ans.

ANTOINE BOUDET, Les Echos le 15/03/10

Dernières actualités